Saône-et-Loire : un homme se présente au commissariat et déclare avoir tué sa femme

Police

FAIT DIVERS - Un homme âgé de 32 ans s'est présenté dans la nuit de dimanche à lundi au commissariat de Mâcon (Saône-et-Loire) en déclarant avoir tué sa femme. Le corps de la victime a été retrouvé dans une chambre d'hôtel et le suspect placé en garde à vue.

Quelques jours après l'action des Femen pour dénoncer les féminicides en France et l'inaction des pouvoirs face à la situation, c'est un nouveau drame qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi en Saône-et-Loire. 

Vers 3 heures du matin, un homme s'est "présenté au commissariat de Mâcon en déclarant qu'il avait tué sa femme" et que celle-ci se trouvait dans une chambre d'hôtel de Chaintré. Sur place, les enquêteurs ont, comme l'avait indiqué le trentenaire, découvert le corps sans vie de la jeune femme. 

Placé en garde à vue lundi pour "homicide volontaire", l'individu, de nationalité roumaine comme sa compagne, était toujours entendu par les enquêteurs en fin de journée. 

Lire aussi

Il aurait étouffé sa compagne

Selon le procureur de la République de Macôn Eric Jallet, le suspect aurait étouffé sa victime, âgée de 31 ans pour une histoire de "jalousie".  La brigade de recherches de gendarmerie de Mâcon, territorialement compétente, a été saisie. Elle procédait ce lundi à des constatations dans la chambre du couple située au deuxième étage de l’hôtel Première Classe dans la zone des Bouchardes à Chaintré, comme le précise le Journal de Saône-et-Loire qui a révélé cette triste affaire.

Le corps de la victime a été transporté à l'institut médico-légal pour y être autopsié. 

En 2017, 130 femmes ont été tuées par leur mari ou ancien mari, soit une tous les trois jours. 

En vidéo

Enquête : en finir avec les violences conjugales

Chaque année, en France, près de 220.000 femmes subissent des violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter