Savoie : l'IGPN saisie après la mort d'un homme lors d'une expulsion de son logement par la police

Savoie : l'IGPN saisie après la mort d'un homme lors d'une expulsion de son logement par la police

ENQUETE - La "police des polices" a été saisie après le décès d'un homme de 52 ans, victime d'un arrêt cardiaque alors que sa famille était expulsée de son logement. Des policiers du commissariat de Chambéry encadraient l'expulsion.

L'IGPN, la "police des polices", saisie après un drame survenu mercredi à Chambéry (Savoie). Un homme de 52 ans a été victime d'un arrêt cardiaque alors que sa famille se faisait expulser de son logement, faute de payer son loyer, en application d'une décision de justice. La procédure était encadrée par des policiers du commissariat de Chambéry venus assister l'huissier, a indiqué le procureur de la République, Thierry Dran, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Les faits se sont produits dans l'après-midi de mercredi. Durant l'expulsion, le père de famille a refusé d'obtempérer, s'énervant et insultant les fonctionnaires qui ont appelé des renforts. Il a alors été victime d'un malaise, et se trouvait en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des pompiers, peu après 15 heures. Il est décédé peu après. 

Lire aussi

Des cris "abominables"

Les inspecteurs de l'IGPN étaient attendus sur place jeudi matin, une enquête ayant été ouverte pour rechercher les causes du décès. Des témoins ont fait état d'une scène assez violente. Une voisine de 88 ans a notamment assuré "avoir encore dans les oreilles les cris abominables" du père et de la plus jeune de ses filles durant l'expulsion. 

Cette voisine a également assuré avoir croisé la mère de famille l'an dernier, qui lui aurait indiqué que son mari avait été hospitalisé pour des problèmes cardiaques et qu'il était "très malade". Selon Le Parisien, des témoins rapportent que l'homme aurait été traîné dans l'escalier et qu'il avait déjà mentionné le port d'un pacemaker lors de deux précédentes expulsions. Il aurait aussi indiqué qu'il ne se sentait pas bien. Un autre voisin a dit avoir prévenu les policiers qu'il avait "déjà fait des crises cardiaques". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Variant Omicron : le Japon ferme ses frontières, réunion d'urgence des ministres du G7 à Londres

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.