Seine-Saint-Denis : un policier avoue un meurtre dans une lettre, avant de se suicider

Seine-Saint-Denis : un policier avoue un meurtre dans une lettre, avant de se suicider

FAIT DIVERS - Dans une lettre d'aveux rédigée avant de se suicider avec une arme à feu, un policier municipal a reconnu être l'auteur du meurtre d'un septuagénaire dans un pavillon à Villemomble dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Le secret était sans doute trop lourd. Ce vendredi 7 février, des sources policières ont affirmé à l'AFP qu'un policier de 39 ans s'était suicidé deux jours plus tôt, mercredi 5 février, après avoir avoué le meurtre d'un septuagénaire. Dans une lettre et un message téléphonique laissés à son ex-femme, le policier trentenaire, en instance de divorce, a reconnu être coupable du crime, selon ces mêmes sources. Il a mis fin à ses jours à bord de son véhicule, à Noisy-le-Grand. 

Lire aussi

Dans cette lettre manuscrite, l'agent reconnait la préméditation de son geste, explique le passage à l'acte et donne le mobile du crime : une vengeance sur fond de différend foncier. Il reprochait à la victime, le neveu de sa voisine, de ne pas la convaincre de lui vendre sa maison à Villemomble, ont relaté ces sources. 

Je l'ai assassiné car il ne voulait pas convaincre sa tante de me vendre la maison- Le policier, dans sa lettre

Selon Europe 1, l'homme aurait écrit : "Je reconnais être le seul assassin."  Avant de poursuivre : "Je l'ai assassiné car il ne voulait pas convaincre sa tante de me vendre la maison. (...) Cela m'aurait permis de faire une plus-value (...) parce que je divorce." 

Lundi après-midi le corps de cet homme de 75 ans, "le visage tuméfié sous divers objets et vêtements", ainsi que "des traces de sang" avaient été découverts dans le grenier dudit pavillon en vente. C'est son frère, sans nouvelles "depuis trois jours", qui avait signalé sa disparition. 

La brigade criminelle de Paris, chargée de l'enquête, l'avait préalablement convoqué comme témoin dans cette affaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Non, l'application TousAntiCovid ne sera pas indispensable pour entrer dans un supermarché

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 11.000 contaminations ces dernières 24 heures, la baisse se poursuit

Un troisième mystérieux monolithe de métal découvert, en Californie cette fois

Miss France 2021 : passez le test de culture générale des candidates

Lire et commenter