Charlie Hebdo dénonce une "attaque odieuse" et apporte "son soutien" aux victimes

L'attaque a fait deux victimes au sein de Premières Lignes, une société de production installée dans l'ancien immeuble de Charlie Hebdo.
Police

ATTAQUE - L'équipe de Charlie Hebdo a apporté vendredi son soutien aux victimes de l'attaque survenue plus tôt dans la matinée près de ses anciens locaux à Paris. Deux de ses "anciens voisins", collaborateurs de l'agence Premières Lignes, ont été blessés.

L'hebdomadaire satirique a condamné l'attaque à l'arme blanche qui a fait deux blessés ce vendredi peu avant midi dans le XIe arrondissement à Paris. Dans un premier tweet, l'équipe du journal a dénoncé une "attaque odieuse" tout en exprimant "son soutien et sa solidarité à ses anciens voisins et confrères" de Premières ligne. La société de production, dont deux collaborateurs figurent parmi les victimes, est en effet toujours installée dans l'immeuble où Charlie Hebdo avait ses locaux lorsque sa rédaction fut la cible d'un attentat le 7 janvier 2015.

Dénonçant une nouvelle attaque contre la liberté d'expression, le journal a également appelé à ne pas céder à la peur. "Cet épisode tragique démontre une fois de plus que le fanatisme, l’intolérance, dont l’enquête nous révélera les origines, sont toujours aussi présents dans la société française. Loin de nous terroriser, de tels événements doivent nous rendre encore plus combatifs dans la défense de nos valeurs", a déclaré en fin d'après-midi l'équipe de Charlie Hebdo, dans un communiqué diffusé via son compte Twitter. 

Dans les heures qui ont suivi l'attaque, Arnaud Lançon, frère du  journaliste Philippe Lançon, qui avait été grièvement blessé lors de l'attentat contre Charlie-Hebdo, a souligné dans un tweet "le lieu", cette funeste rue Appert, "'l'horaire" -  en 2015, les frères Kouachi attaquaient la rédaction aux alentours de 11h30 - et, évidemment "le symbole" : cet immeuble qui, cinq ans après, se trouve au centre des audiences de la Cour d'assises spéciale de Paris où se déroule actuellement le procès des attentats de Charlie-Hebdo et de l'Hyper Casher.  

Toute l'info sur

Attaque à l'arme blanche près de l'ex-siège de Charlie Hebdo à Paris

Lire aussi

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé être saisi d'une enquête pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste", confiée à la brigade criminelle et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Nouvelles mesures anti-Covid : "La décision a été prise"

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent