Toni Musulin : l'ex-convoyeur de fonds arrêté à Londres avec une grosse somme d'argent puis relâché

Police
ARGENT SECRET - L'ancien convoyeur de fonds Toni Musulin - libre depuis 2013 - a  été arrêté cette semaine à Londres alors qu'il tentait de convertir une forte somme d'argent liquide dans un bureau de change. Il a , depuis, été relâché. Cette arrestation relance les interrogations sur la disparition d'une partie du  butin du fourgon volé à Lyon en 2009. 2,5 millions d'euros manquent à l'appel.

L'ex-convoyeur de fonds Toni Musulin, auteur d'un vol de 11,6 millions d'euros en 2009, a été arrêté le 25 juin à Londres. Il tentait de changer 50.000 euros en liquide dans la capitale anglaise, a révélé le Progrès de Lyon qui précise que l'homme avait effectué "un premier change de 4000 livres sterling" et souhaitait en effectuer un second de "75.000 livres contre des espèces." 


C'est cette transaction suspecte qui a attiré l'attention du bureau de change. Celui ci a alerté les autorités qui ont procédé à l'arrestation de l'intéressé. Toni Musulin  est interrogé par Scotland Yard sur l'origine des fonds en espèces qu'il  souhaitait changer. 


Selon le Progrès, Toni Musulin aurait expliqué que cet argent provenait de la vente d'une voiture de luxe, une Ferrari. Il a, depuis, été relâché par Scotland Yard.

Libre depuis février 2013

Musulin avait été condamné en 2010 à cinq de prison ferme pour vol et tentative d'escroquerie après avoir détourné , seul, un fourgon blindé de la Loomis. Les enquêteurs avaient retrouvé 9 millions d'euros mais 2,5 millions d'euros manquent toujours à l'appel.  En janvier 2011, l'affaire avait connu un rebondissement après la sortie du  livre de la journaliste Alice Géraud-Arfi qui avait rencontré Musulin à la  maison d'arrêt de Corbas. Selon elle, Musulin avait construit un faux mur dans le box où l'essentiel  du butin a été retrouvé, l'arrivée inopinée de la police l'ayant empêché  d'entreposer les billets dans cette cache.


Toni Musulin a été libéré en février 2013, emportant avec lui une partie du mystère. L'ancien agent de Loomis avait aussi été condamné pour tentative  d'escroquerie, après la simulation d'un accident avec une Ferrari achetée aux  enchères. La voiture aurait passé la frontière serbe, pays de ses origines  familiales, à l'époque du vol du fourgon.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter