Mayenne : saisie de milliers de cachets d'ecstasy, de kétamine et de MDMA

Mayenne : saisie de milliers de cachets d'ecstasy, de kétamine et de MDMA
Police

FAIT DIVERS - Un homme de 26 ans originaire de la région parisienne a été interpellé le 14 mai dernier au péage de la Gravelle, en Mayenne. A bord de son véhicule, les douaniers ont retrouvé 20.000 cachets d'ecstasy, ainsi que 1,5 kg de kétamine et 1,08 kg de MDMA.

Trois jours après le déconfinement, c'est un "convoi exceptionnel" qui a été intercepté dans la Mayenne. Ainsi, lors d'un contrôle opéré le 14 mai 2020 au péage de La Gravelle, peu après Laval, la brigade des douanes de Rennes a découvert une énorme quantité de drogue drogue, à bord d’un véhicule qui circulait sur l’autoroute A 81, dans le sens allant de la capitale aux côtes bretonnes.

"Lors du contrôle, le chien du service a opéré un marquage du côté du passager avant, au niveau du plancher, permettant la découverte à ce niveau d'une cache aménagée dont l’ouverture était commandée par un dispositif sophistiqué", indique ce mardi le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc dans un communiqué. "Plusieurs enveloppes kraft contenant la kétamine et la MDMA ainsi que des sacs avec des enveloppes contenant des cachets d’ecstasy y étaient dissimulées."

Dans la voiture du conducteur, originaire de Paris et âgé de 26 ans, les douaniers ont ainsi découvert pas moins de "9,55 kg d'ecstasy (20.000 cachets), 1,53 kg de kétamine et 1,08 kg de MDMA en poudre". Selon les premiers éléments de l'enquête, la drogue était "manifestement destinée à alimenter le marché breton", détaille le magistrat. 

Placé en détention provisoire

Le chauffeur a été interpellé et remis au service de la police judiciaire de Rennes à l’issue de la procédure douanière, qui a procédé aux premiers actes d'investigations.

Quatre jours plus tard, lundi 18 mai 2020, le parquet de la Juridiction inter-régionale spécialisée de Rennes (JIRS) a ouvert une information judiciaire des chefs d'importation, détention, acquisition, transport et offre ou cession de produits stupéfiants, association de malfaiteurs en vue de commettre ces infractions, en plus des délits douaniers de transport, détention et importation sans documents justificatifs de marchandises. "Au vu des quantités et de la nature du produit saisi, le parquet de Laval s'est dessaisi au profit du parquet de la JIRS de Rennes, devant lequel l'intéressé a été présenté lundi 18 mai 2020. Après l'avoir interrogé, le juge d'instruction l'a mis en examen", précise le procureur. 

Lire aussi

Le jeune homme de 26 ans a été placé sous mandat de dépôt par le juge des libertés et de la détention. Il dort depuis lundi en prison. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent