Un bébé de 30 jours atteint par des gaz lacrymogènes à Lyon : que s'est-il passé ?

Un bébé de 30 jours atteint par des gaz lacrymogènes à Lyon : que s'est-il passé ?
Police

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – L'intervention des forces de l'ordre à Lyon aurait-elle mal tourné ? D'après des vidéos postées sur Facebook, un bébé de 30 jours aurait reçu des émanations de gaz lacrymogène.

Une vidéo, située à Lyon et datée du samedi 7 décembre suscite l'émotion sur les réseaux sociaux. Elle montre un groupe de passants, dont un bébé de trente jours, atteint par des gaz lacrymogènes lancés par des gendarmes mobiles. LCI a contacté des témoins de la scène pour comprendre ce qu'il s'était passé.

Lire aussi

Que s'est-il passé à Lyon ?

Le site internet Révolution Permanente  est le premier à avoir détaillé la scène. Nous sommes dans le 3e arrondissement de Lyon, samedi 7 décembre, jour du 56e rassemblement des Gilets jaunes. Alors que les forces de l'ordre tentent de dissiper un rassemblement non autorisé à proximité du pont de la Guillotière, place Antonin Jutard, la fumée des gaz lacrymogènes se répand jusqu'à atteindre des passants. 

C'est à ce moment-là qu'une mère de famille et son bébé de 30 jours sont atteints. Cette femme était accompagnée de trois autres enfants. Sur la vidéo, on voit les pompiers effectuer des gestes de secours sur le nouveau-né dans le magasin d'électroménager MDA, situé lui aussi place Antonin Jutard. Contacté par LCI, un salarié, témoin des faits, nous confirme le récit fait par Révolution permanente. 

LCI a pu entrer en contact avec un autre témoin direct, celui qui filme la scène à l'intérieur du magasin MDA. "J'étais dans la rue pour me rendre à la Fête des Lumières quand les gendarmes ont semblé être dépassés par un groupe de personnes qui manifestaient vers les quais du Rhône et le Pont de la Guillotière. C'est là qu'ils ont lancé le gaz lacrymogène, qui s'est répandu partout." 

Le bébé va bien

Ce même témoin nous explique avoir vu cette maman paniquée avec ses enfants et une poussette. Ils sont plusieurs à avoir tenté de la protéger en la faisant entrer dans le magasin. "Les gendarmes ont compris la situation avec le bébé et c'est eux qui ont appelé les pompiers", poursuit notre témoin, qui a ensuite accompagné la mère à l’hôpital Mère Enfant de Bron, commune limitrophe de Lyon. 

Sous le choc, la mère ne souhaite pas médiatiser cette histoire et veut préserver son anonymat. Elle habite dans la banlieue lyonnaise et nous pouvons vous confirmer qu'elle et ses enfants vont bien. Le bébé d'un mois a pu retourner chez lui le soir même à 23h. 

Sollicitée par nos soins pour une explication, la préfecture n'avait pas donné suite à notre demande à l'heure où nous publions.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent