Un détenu de la prison d’Arles retranché après avoir blessé trois gardiens

Des membres des Eris  - équipes régionales d'intervention et de sécurité - interviennent à la prison d'Arles (images d'archives)
Police

PRISON - Trois gardiens de la prison d'Arles ont  été blessés dont un "sérieusement" samedi après-midi par un détenu muni d'un  couteau au cours d'un parloir. L'homme est, depuis, retranché seul.

Un détenu de la prison d’Arles a agressé trois gardiens de l’établissement dont  un "sérieusement" samedi après-midi. L’homme était muni d’un couteau. Les faits se sont produits vers 15h30 à l’issue d’un parloir. "Les agents ont été rapidement évacués. Le plus sérieusement touché a été transporté à l’hôpital de la Timone à Marseille. Ses jours ne sont pas en danger", précise la Sûreté départementale des  Bouches-du-Rhône. Il ne devrait en effet pas être maintenu en hospitalisation. Les deux autres détenus touchés ne présentent pas de blessures graves.

Les motifs de l’agression ne sont pas connus pour l’instant. Selon nos informations, le détenu était incarcéré pour plusieurs affaires notamment pour meurtre mais pas pour terrorisme et n’était pas suivi au titre de la radicalisation.

A l'issue de l'agression, l'homme s’est retranché  seul dans la salle des parloirs. Il ne retient personne en otage. Les visiteurs qui se trouvaient sur place ont pu être  évacués, a précisé la sûreté départementale. Une équipe régionale d'intervention et de sécurité est sur place.

La maison centrale d'Arles qui a ouvert en 1991, accueille les personnes  détenues condamnées à une longue peine ou présentant des risques. Elle est  prévue pour accueillir 157 places.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent