Un homme meurt lors de son interpellation par la police à Drancy : l’IGPN ouvre une enquête

Police

FAITS DIVERS - Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès d'un homme de 36 ans à la suite de son interpellation dans la nuit de jeudi à ce vendredi à Drancy (Seine-Saint-Denis), a indiqué le parquet de Bobigny.

Le mystère est suffisamment épais pour que le parquet du tribunal de grande instance de Bobigny ouvre une enquête, et la confie à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), pour établir les circonstances du décès d'un homme âgé de 36 ans, à la suite de son interpellation dans la nuit du 23 au 24 mai 2019 à Drancy (Seine-Saint-Denis).

"L'un d'eux pratiquait alors un étranglement"

Selon les premiers éléments, la police a été appelée "par une femme qui indiquait que son ex-conjoint, alcoolisé, tentait de s'introduire à son domicile en enfonçant la porte", selon les termes du communiqué du parquet. Qui décrit ainsi les circonstances du décès : "Sur place, trois fonctionnaires de police tentaient d'interpeller l'homme qui se débattait. L'un d'eux pratiquait alors un étranglement qui permettait de maîtriser le mis en cause. Celui-ci sombrait toutefois rapidement dans l'inconscience." Pris en charge par les secours, son "décès était néanmoins constaté à 2h30 en dépit d'un massage cardiaque".

Voir aussi

Une source policière indique à LCI que "le couple est connu des services de police, en raison de plusieurs violences déjà constatées sur la femme", que "des coups ont été échangés" entre l’homme et les policiers venus l’interpeller, et que, selon son ex-petite amie, il avait "consommé de la cocaïne" en plus de l’alcool. Une autopsie, réalisée ce vendredi, devra déterminer s’il a consommé de la drogue et les causes de sa mort. Le parquet dit attendre les résultats.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter