Val-de-Marne : pour échapper à son père violent, une fillette saute par la fenêtre

Val-de-Marne : pour échapper à son père violent, une fillette saute par la fenêtre
Police

FAIT DIVERS - Une fillette de 10 ans a été hospitalisée dimanche après s'être défenestrée du deuxième étage d'un immeuble de Rungis (Val-de-Marne) pour éviter les coups de son père, selon ses dires. Il a été interpellé et placé en garde à vue.

Les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves mais heureusement, le pronostic vital de l'enfant n'est pas engagé. Dimanche soir, peu après 21 heures, une petite fille âgée de 10 ans s'est jetée par la fenêtre du deuxième étage du domicile familial de Rungis (Val-de-Marne), pour, dit-elle, échapper aux violences de son père. 

Souffrant de plusieurs fractures, la fillette a été prise en charge par les secours et transportée à l'hôpital Necker dans le 15e arrondissement où elle se trouvait toujours ce lundi. Son père, lui, a été interpellé par la police et placé en garde à vue pour "violences volontaires commises par ascendant sur mineur de moins de 15 ans". 

Des coups de fouet ?

L'enfant n'avait pas été retrouvée blessée en bas de l'immeuble mais enfermée dans la salle de bain du domicile avec sa mère. En effet, les policiers avaient été appelés au départ dimanche soir pour des violences conjugales au niveau du chemin de Paray à Rungis. 

Après avoir sonné à la porte, les fonctionnaires ont demandé au père de famille si tout allait bien. Selon Le Parisien, l'homme âgé de 42 ans aurait répondu par l'affirmative. Mais très vite, les forces de l'ordre ont eu des doutes. Et c'est en pénétrant dans la maison qu'ils ont retrouvé l'enfant et sa maman. "La fillette était nue avec une simple serviette autour du cou", et présentait une "blessure au menton et des cicatrices au niveau du dos, précisent nos confrères

Interrogée par les policiers, la petite fille a expliqué qu'elle avait eu peur que son père ne la frappe ce dimanche 10 mai car elle avait "pris un yaourt dans le frigidaire" et qu'elle avait ensuite sauté par la fenêtre. Le Parisien indique que la victime a précisé qu'elle, son frère et sa sœur subissaient régulièrement des violences de la part de leur père, notamment des coups de fouet. 

 Le commissariat de L'Haÿ-les-Roses est saisi de l'enquête. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent