"Je suis révolté"... Colère et tristesse de la classe politique après le décès de Jean-Mathieu Michel, maire de Signes

Police

RÉACTIONS - Le décès tragique de Jean-Mathieu Michel, maire de Signes (Var) depuis 1983, tué en voulant empêcher qu'une camionnette déverse des gravats illégalement sur sa commune, suscite une vive émotion au sein de la classe politique.

Il était maire de la commune de Signes depuis 1983 et était âgé de 76 ans. Jean-Mathieu Michel (DVD) est décédé, ce lundi 5 août, sur l'une des routes desservant cette petite commune varoise. Alors que deux hommes déchargeaient des gravats illégalement sur un chemin privé, l'homme est allé leur demander de reprendre leurs déchets et en redémarrant leur véhicule, celui-ci a violemment percuté l'édile. Il est décédé des suites de ses blessures. 

Une enquête de flagrance a été ouverte pour homicide volontaire aggravé du fait de la qualité de la victime, personne dépositaire de l'autorité publique. Elle a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de La Valette qui va tenter de déterminer le caractère volontaire ou non de l'homicide.

Voir aussi

Ce mardi 6 août, les drapeaux des 153 communes du Var seront en berne pour rendre hommage au maire disparu, a indiqué le président de l'Association des maires du Var, Jean-Pierre Véran qui s'est dit "effondré" par ce décès. "La République est en deuil. Mourir dans l'exercice de ses fonctions, c'est inacceptable", a-t-il dit, cité par France Info. Une disparition soudaine et dans des circonstances dramatiques qui a suscité une vive émotion chez une grande partie de la classe politique qui a rendu hommage à M. Michel, ce mardi 6 août. 

Hommage unanime de la classe politique

André Guiol, président des maires ruraux du Var était l'invité de LCI ce mardi a déclaré que la communauté avait perdu "un maire et un ami". Il a fait part de son "immense tristesse" et précisé qu'il allait mettre le drapeau de sa mairie en berne, ce mardi 6 août, tout en évoquant "sa colère". 

Gérard Larcher, président du Sénat, a réagi, sur son compte Twitter. 

Richard Ferrand, président de l'Assemblée Nationale, en a fait de même.

Olivier Dussopt, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Action et des Comptes Publics a aussi rendu hommage au maire de Signes. 

Le maire de Toulon, Hubert Falco, a été parmi les premiers à rendre hommage à Jean-Mathieu Michel, ce lundi. 

Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, s'est indigné sur son compte Twitter. 

Valérie Boyer, député LR des Bouches-du-Rhône, a fait part de sa consternation et de sa colère. 

Le président de la métropole Nice Côte d'Azur et maire de Nice, Christian Estrosi a rendu hommage à son homologue disparu. Présentant ses condoléances à la famille de M. Michel et aux administrés de la commune. 

Tout comme Jean Leonetti, maire LR d'Antibes-Juan-les-Pins. 

Ou encore, le maire de Draguignan. 

Renaud Muselier, président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur s'est lui aussi, dit "bouleversé".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter