"Nous sommes dévastés" : la douleur des proches de Victorine après la macabre découverte

"Nous sommes dévastés" : la douleur des proches de Victorine après la macabre découverte
Police

DRAME - Le corps de Victorine, l'étudiante portée disparue depuis samedi 26 septembre, a été retrouvé ce lundi midi à Villefontaine. Son oncle témoigne au micro de TF1.

Le corps de Victorine Dartois a été retrouvé ce lundi à proximité d'un étang à Villefontaine (Isère), non loin du chemin que l'adolescente devait emprunter pour rentrer chez elle. Le jeune femme, âgée de 18 ans, avait disparu samedi soir aux alentours de 19 heures. Pour ses proches, la douleur est incommensurable. 

"[Victorine], c’était la joie et la bonne humeur. C’était l’enchantement. C’était une petite beauté. C’était une femme qui était aimée. Notre cœur s’est arrêté de battre. Je pense à ses frères et ses sœurs… Nous sommes dévastés", témoigne Karl Dartois, l'oncle de la victime, quelques heures après l'annonce de la macabre découverte, encore sous le choc.

Lire aussi

"Humainement, c’est insupportable", déplore de son côté une amie de la famille. "On va essayer de les soutenir du mieux possible en étant à leurs côtés", ajoute-t-elle. Le corps de la jeune femme a été retrouvé dans une zone boisée, difficile d'accès, non loin d'un stade où elle aurait passé son dernier appel téléphonique à 19 heures samedi soir. La famille de la victime avait donné l'alerte dès 21h30 et, bien que Victorine soit majeure, son absence avait été immédiatement prise au sérieux. 

Compte-tenu de la tournure de l'affaire, la procureure de la République de Vienne s'est dessaisie au profit du pôle criminel de Grenoble. "Bien évidemment mes pensées aujourd'hui vont avant tout à la famille, aux parents, frère et sœurs de Victorine que j'ai reçus avant de me rendre sur place. [...] Nous allons poursuivre les investigations (...) pour comprendre ce qu'il s'est passé", a déclaré lundi la magistrate.

Toute l'info sur

Le 20h

L'enquête a été confiée à la section de recherche de Grenoble avec l'appui de la brigade de gendarmerie de Bourgoin-Jallieu et de la brigade territoriale de Villefontaine. Toute personne disposant d'information pouvant faire avancer l'enquête peut contacter la gendarmerie au 0 800 200 142.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex réunira mercredi ses ministres à Matignon

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent