VIDÉO - Angers : le forcené en gilet jaune qui menaçait de se faire exploser s'est rendu

Police
INCIDENT - Les policiers du Raid sont intervenus ce vendredi soir au centre commercial Espace Anjou à Angers (Maine-et-Loire) après qu'un homme, qui disait appartenir au mouvement des Gilets jaunes, a menacé de faire exploser une grenade. Il s'est finalement rendu dans la soirée.

Brusque montée de tension à Angers. Peu avant 17 heures, vendredi, un homme vêtu d’un gilet jaune et affirmant avoir une grenade en main a menacé de se faire exploser sur le parking du centre commercial Espace Anjou, près d’une station-service. Il disait également avoir des produits explosifs dans des sacs à ses pieds, qu’il aurait récupérés sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Sa revendication : que les Gilets jaunes soient reçus à l’Elysée par Emmanuel Macron. Il s'est finalement rendu aux forces de l'ordre sans incident à 22h35, selon nos informations.


Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a félicité les équipes du Raid et a indiqué que l'individu "disposait d'éléments explosifs non identifiés et de grenades trafiquées".

L'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, avait "dans les mains un objet ressemblant à une grenade lacrymogène", avait indiqué à l'AFP Yves Gambert, procureur de la République d'Angers, précisant que le directeur départemental de la sécurité publique négociait avec lui.


Un important périmètre de sécurité avait été mis en place autour de la zone. "Toutes les personnes présentes ont pu être écartées et sont hors de la menace de l'individu", avait précisé la préfecture du Maine-et-Loire dans un communiqué. Les hommes du Raid de Rennes s'étaient rapidement rendus sur place, de même que les services de déminage.

L’homme, identifié par les forces de l’ordre, est connu pour trafic de stupéfiants. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter