VIDÉO - En pause pendant le confinement, le trafic de drogue reprend de plus belle

VIDÉO - En pause pendant le confinement, le trafic de drogue reprend de plus belle
Police

ENQUETE - Depuis la fin du confinement, le 11 mai dernier, les trafiquants de drogue, fortement impactés par la crise du Covid-19, ont repris leurs activité illégales, notamment dans les cités sensibles.

Depuis maintenant plusieurs semaines, les commerces, magasins, bars et restaurants ont peu à peu repris leurs activités après près de trois mois d’arrêt. C’est aussi le cas des trafiquants de drogue, qui occupent de nouveau les coins de rue en plein jour, notamment dans les cités sensibles de la région parisienne. Résultat : les saisies spectaculaires par les forces de l’ordre se sont également multipliées ces derniers jours.

Le confinement avait en effet sérieusement ralenti le trafic de drogue, la marchandise se faisant de plus en plus rare. Les prix avaient alors augmenté de + 50%, le kilo de cannabis passant de 3 000 à 4 500 euros quand celui de cocaïne grimpait de 30 000 à 45 000 euros. Au moment du déconfinement, les dealers en ont profité pour dévoiler des offres promotionnelles sur les réseaux sociaux et les messageries cryptées pour faire revenir les consommateurs et clients.

Lire aussi

Les services de livraison sollicités ?

Toute l'info sur

Le 20h

Les trafiquants ont aussi profité du confinement pour tester de nouvelles méthodes afin d'écouler leur marchandise. Ces dernières semaines, le nombre d'entreprises qui ont recours à des livreurs à domicile a ainsi explosé. Les policiers en sont convaincus, il s’agit d’une nouveau moyen des dealers pour approvisionner leurs clients tout en contournant les règles sanitaires. "Dès lors que vous ne pouvez plus utiliser vos modes de fonctionnement habituels, vous faites preuve d’ingéniosité" explique à TF1 Stéphanie Charbonnier, la cheffe de l'office anti-stupéfiants (Ofast). "Les trafiquants font preuve d’ingéniosité pour réussir à s’approvisionner, permettre la distribution d’une autre manière et de manière à ce que le consommateur puisse obtenir des produits" ajoute-t-elle. 

Autre signe que le trafic de drogue a bel et bien repris, les enlèvements et les règlements de compte entre voyous ont sensiblement augmenté ces dernières semaines.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent