Attaque contre un prêtre à Lyon : l'enquête se poursuit

Attaque contre un prêtre à Lyon : l'enquête se poursuit

Le prêtre orthodoxe, blessé par balle samedi à Lyon, est encore entre la vie et la mort. Un suspect a été arrêté, mais le parquet antiterroriste ne s'est toujours pas saisi de l'affaire.

À Lyon, le pronostic vital est engagé pour le père Nikos, 52 ans, blessé par balle samedi au moment de sa sortie de l'église. Les enquêteurs s'intéressent à plusieurs conflits internes. En effet, il y avait eu quelques tensions dans la paroisse, dont un conflit entre la victime et un ancien moine. Ce dernier accusait le prêtre de détournement de fonds, mais a finalement été condamné pour diffamation.

Des fidèles nous parlent ce dimanche d'un autre paroissien qui harcelait le prêtre jusque dans l'église. Le recteur de la paroisse, lui, évoque au moins une bagarre qui aurait eu lieu dans le bâtiment, sans qu'on sache pour autant si ces histoires sont liées entre elles. Pour l'heure, l'enquête continue. Le tireur n'a toujours pas été identifié, mais le parquet antiterroriste, d'habitude prompt à réagir, ne s'est toujours pas saisi de l'affaire.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 01/11/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 1er novembre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

LE WE 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : Éric Zemmour blessé au poignet après avoir été chahuté en début de meeting

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron confirmées en France

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.