Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : l'enquête progresse

Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : l'enquête progresse

On en sait plus sur les circonstances de cet attentat qui a coûté la vie à Samuel Paty. Le terroriste aurait donné de l'argent à au moins un élève pour l'aider à identifier sa victime.

Ce lundi soir, les enquêteurs tentent de comprendre avec précision pourquoi et comment le terroriste est passé à l'acte. Quinze personnes sont entendues dans les locaux de la direction générale de la sécurité intérieure. Parmi elles, le père d'un élève et un prédicateur. Devant les policiers, tous deux clament leur innocence. Mais l'assaillant les avait contactés sur les réseaux sociaux. Le terroriste n'avait jamais vu l'enseignant auparavant. En interrogeant les élèves, dont quatre ont été placés en garde à vue, les policiers ont découvert que certains d'entre eux l'avaient aidé à identifier Samuel Paty. L'un a même reconnu avoir touché de l'argent.

Les enquêteurs ont une autre piste. Comment Abdoullakh Anzorov, l'auteur du crime, s'est-il radicalisé ? Les policiers s'intéressent à l'un de ses amis originaire de Rouen. L'année dernière, le terroriste s'était inscrit dans un club de lutte à Toulouse, connu des services de renseignement comme un lieu de radicalisation. Mais il ne l'a que très peu fréquenté.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 19/10/2020 présenté par Julien Arnaud sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 19 octobre 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Macron salue la mémoire de Valéry Giscard d'Estaing, dont "le septennat transforma la France"

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - Covid 19 : 100.000 personnes hospitalisées aux États-Unis, un record

Bruxelles : quand la police tombe nez à nez avec un eurodéputé hongrois dans une fête libertine clandestine

Valéry Giscard d'Estaing est décédé "des suites du Covid-19"

Lire et commenter