Une foule danse dans le 18e arrondissement de Paris : que sait-on de ce rassemblement ?

Alors que le confinement doit se poursuivre jusqu'au 11 mai, un rassemblement spontané s'est tenu durant le week-end au bas d'un immeuble duquel provenait de la musique dans le 18e arrondissement de Paris. L'occasion pour certains de se laisser aller à quelques pas de danse.
Police

À LA LOUPE – Une séquence visionnée près de trois millions de fois montre, en plein confinement, des Parisiens danser sur des airs de Dalida. Les faits sont authentiques, et la police arrivée rapidement sur place a mis fin à ce rassemblement.

Une musique diffusée à plein volume, des riverains en grand nombre qui dansent sous des fenêtres, une foule amusée qui prend des photos… C'est une scène surréaliste qui a été filmée puis partagée sur les réseaux sociaux samedi soir. "Le 18ème vient officiellement de s’auto-déconfiner (et il aimerait qu’on le laisse danser)", a ainsi twitté le journaliste auteur de cette séquence, visionnée depuis plusieurs millions de fois. 

En plein confinement, ces images ont de quoi surprendre. Et énerver, d'aucuns ne comprenant pas qu'une foule se rassemble pour danser sur un tube de Dalida en ne respectant pas les mesures mises en place par le gouvernement. 

Un rituel qui prend fin

La scène s'est bien déroulée à Paris, dans le 18e arrondissement vers 20 heures ce samedi 25 avril, a appris LCI de source policière. Un habitant de l’avenue Junot, comme tous les samedis soirs depuis plusieurs semaines, proposait un intermède de musique amplifiée depuis son balcon. Un divertissement à destination de ses voisins qui n’avait jusqu'à présent pas suscité de problème particulier.

Lire aussi

Faut-il y voir un effet Dalida, Céline Diou ou Elton John, quelques-uns des artistes diffusés ? Toujours est-il que cette fois, plusieurs dizaines de personnes se sont regroupées dans la rue, allant ainsi à l'encontre des principes de distanciation sociale. "La musique a démarré à 20 heures, comme chaque samedi", indique à LCI un internaute qui se trouvait sur place, "les gens sont restés 15 minutes grand maximum avant [...] l’arrivée des policiers. Ils faisaient attention aux autres, comme à l'ordinaire". Pas assez en tout cas aux yeux des forces de l'ordre, qui sont venues disperser la foule. Une intervention elle aussi filmée, illustrant la fin de cet interlude récréatif.

Les agents de police ont pris contact avec l’intéressé qui a immédiatement éteint la musique. La foule s’est dispersée d’elle-même à l’arrêt de la musique et il n’y a pas eu d’interpellation.

Des diffusions plus aléatoires

Dans les jours et semaines qui viennent, de nouvelles diffusions de musique devraient avoir lieu. Le DJ improvisé, que l'on retrouve sur Instagram sous le pseudonyme "@DiscoBalcons", a ainsi expliqué que le rendez-vous du samedi 20 heures ne pourrait plus avoir lieu désormais. Il indique néanmoins qu'il retournera au platines de façon plus aléatoires, "deux ou trois fois par semaine". Pour éviter que des rassemblements se forment, il souligne aussi qu'il ne diffusera qu'une ou deux chansons et qu'il coupera la musique si des attroupements sont observés dans la rue. 

Directeur technique dans un théâtre parisien, il a tenu à remercier les forces de l'ordre, qui ont fait preuve de compréhension et lui ont simplement formulé un avertissement. Il assure avoir été surpris par la foule rassemblée samedi soir, les précédentes diffusions de chansons n'ayant jusqu'à présent pas conduit à une présence massive de riverains sur la place en contrebas de son immeuble.  

Toute l'info sur

À la loupe

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent