Vidéo d'un automobiliste agressant un malvoyant et son accompagnateur : une enquête a été ouverte

Police

VIDÉO - Les images tournées par un cycliste ce week-end à Paris montrant un conducteur de voiture agressant un malvoyant et son accompagnateur ont suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Les internautes ont procédé à une véritable chasse à l'homme pour retrouver le chauffeur de la voiture. Les victimes ont déposé plainte et une enquête a été ouverte.

Une vidéo devenue virale en quelques heures, des réactions en cascade et une enquête ouverte mardi. La diffusion sur les réseaux sociaux, ce week-end, d'images montrant un malvoyant et son accompagnateur agressés par un automobiliste, a suscité une vague d'indignation. C'est un cycliste, qui, déambulant sur son vélo dans les rues de la capitale (rue de Prague dans le 12e arrondissement) a filmé la scène d'une durée d'un peu plus d'une minute. 

Sur les images apparaissent la personne malvoyante et son accompagnateur. Les deux tentent de traverser sur un passage piéton mais s'arrêtent quand le conducteur d'une Audi de couleur noire leur coupe la route après leur avoir refusé la priorité. C'est à ce moment que l'accompagnateur du malvoyant tape sur la carrosserie de la voiture pour signaler l'infraction, et que la situation dégénère...

Des coups et des insultes

Le conducteur s’arrête alors, sort de son véhicule et se dirige vers les deux piétons, non pas pour s’excuser… mais pour s’énerver et en venir aux mains. 

- "Mais pourquoi vous tapez ? Pourquoi vous tapez avec le…Pourquoi vous tapez ? Pourquoi vous tapez", hurle l'automobiliste avant de devenir violent et de porter des coups à l’accompagnateur de la personne malvoyante. 

- "Parce que, parce que vous passez sur un passage piéton et que j’ai la priorité", répond l'accompagnateur. 

Plusieurs passants tentent de s’interposer. Mais plutôt que de se calmer, le conducteur commence à devenir menaçant envers la personne malvoyante. Il continue de crier et profère des insultes.  

Il finira par regagner sa voiture, après que plusieurs personnes ont pris le numéro de sa plaque d’immatriculation et menacé d’appeler la police. Sa passagère le conduit jusqu'au véhicule, et remonte avec lui à bord. La voiture redémarre et les piétons poursuivent leur route... 

Vives réactions sur les réseaux

L'incident ne s'arrêtera pas là pour autant. Car depuis qu'elle a été postée sur les réseaux sociaux, la vidéo a été vue des milliers de fois et a été commentée à maintes reprises par des anonymes ou des personnalités.

Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris chargé des Transports, indique avoir "saisi" lundi la préfecture de police de Paris après cet "acte inadmissible". 

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France "espère que ces violences pourront être sanctionnées".

Chasse à l'homme

Les internautes, eux, n'ont pas hésité à lancer sur les réseaux une véritable chasse à l'homme, interpellant  la préfecture de police de Paris, le ministre de l'Intérieur, la ministre de la Justice ou encore la maire de Paris pour tenter de retrouver le conducteur du véhicule. La plaque d'immatriculation de l'Audi noire, visible sur les images, et postée des dizaines de fois sur Twitter et Facebook. 

"Trouvez ce salopard  qui frappe un #aveugle en Audi",  "Recherchez  ce connard !!!" 'On lit distinctement la plaque ... Il faut que la personne frappée porte plainte pour que la @PoliceNationale puisse interpeller ce gros fdp, qui est clairement condamnable pour un refus de priorité piéton', peut-on lire notamment dans les commentaires. 

Enquête ouverte

"Une enquête a été ouverte des chefs de violences sans incapacité et violences sur personne vulnérable. Cette enquête a été confiée SAIP 12", a indiqué mardi en milieu de journée le parquet de Paris à LCI.

Ce mardi midi, la préfecture de police de Paris indiquaient avoir "ouvert une enquête pour faits de"violence volontaires ayant entraîné une ITT inférieure à 8 jours et pour refus de priorité à un piéton", en précisant que les victimes ne s'étaient toujours pas fait connaître. En début d'après-midi, Le Parisien a indiqué que c'était chose faite. "Une plainte a été déposée au commissariat du 11e arrondissement", a confirmé à LCI Ana Pereira, responsable de la communication de la Fédération des aveugles et amblyopes de France qui est en contact avec les victimes. Celle-ci nous précise que "ces deux frères ne souhaitent pas du tout témoigner dans les médias". 

Lire et commenter