Explosion et incendie à Lyon : une femme enceinte et un enfant tués, la boulangerie avait déjà subi des menaces

Police
DirectLCI
DRAME - Une femme et un enfant sont morts samedi soir à Lyon après une explosion suivie d'un incendie dans un immeuble de deux étages. Quatre autres personnes ont été légèrement blessées. Alors que la piste criminelle est privilégiée, il apparaît que la boulangerie touchée par l'explosion avait déjà été la cible de menaces.

L'effroi samedi soir à Lyon. Une femme et un enfant ont perdu la vie dans la capitale des Gaules après une explosion suivie d'un incendie dans un immeuble de deux étages situé route de Vienne, dans le 7e arrondissement. "Deux corps ont été retrouvés, une femme et un enfant", a indiqué à l'AFP le procureur de Lyon, ajoutant avoir ouvert une enquête pour déterminer "les causes et les circonstances" de ce drame dans lequel quatre autres personnes ont été légèrement blessées. 


Dimanche, la piste criminelle était privilégiée, a annoncé le parquet. Le propriétaire de la boulangerie - située au rez-de-chaussée de l'immeuble - dans laquelle la déflagration est survenue avait déjà été visé par des menaces et des intimidations. D'après un témoin, une personne aurait été aperçue en train de s'enfuir dans une rue à l'arrière du commerce. "Il y a déjà eu deux ou trois incidents avec la boulangerie", raconte un riverain à TF1/LCI. "Au début, deux ou trois jours après son installation, il y avait eu des jets de pierre." 


Le 2 décembre dernier, un camion-benne était venu s'encastrer dans la vitrine de la boutique avant de prendre feu. Un individu avait alors été vu en train de s'échapper. "Je ne sais pas qui lui en voulait personnellement ni pourquoi", s'interroge un voisin, parlant d'un acte "impardonnable".

"Lui a sauté et malheureusement sa famille est décédée"

Les deux victimes décédées pourraient être la femme et l'enfant de l'un des quatre blessés légers, qui a sauté de l'immeuble, a précisé une source proche de l'enquête. "J'ai entendu une explosion donc je suis sorti de ma voiture, il y a une personne qui s'est manifestée à la fenêtre et qui criait", témoigne au micro de LCI un homme qui se trouvait sur place au moment de la déflagration. "On a voulu le secourir donc on s'est mis à plusieurs pour le rattraper : il a tergiversé pendant bien 50 secondes alors qu'il était en train de suffoquer, de brûler. Et il criait qu'il y avait sa femme et sa petite", poursuit ce témoin avant d'ajouter : "Lui a sauté et malheureusement sa famille est décédée." 

En vidéo

Incendie à Lyon : "Lui a sauté, sa famille malheureusement est décédée"

Et un voisin de préciser : "En fait, son épouse était enceinte, elle allait accoucher dans un mois (...) et il y avait son autre fillette qui est en bas-âge, c'est des voisins qu'on croise régulièrement dans le quartier."

L'alerte avait été donnée peu après 20H30. Les pompiers sont arrivés sur les lieux rapidement et en nombre, déployant 75 personnes et 27 véhicules, a fait savoir la préfecture du Rhône. Un premier bilan faisait état de quatre blessés légers, alors que les pompiers n'avaient pas encore pu monter dans les étages, qui devaient d'abord être sécurisés. Après l'explosion, l'incendie avait commencé à gagner les étages supérieurs de l'immeuble de la route de Vienne, là où se trouvent des habitations.


"L'enquête a été confiée à la direction inter-régionale de la police judiciaire (DIPJ) de Lyon et se poursuit des chefs de dégradations volontaires par substance explosive ou incendiaire ayant entraîné la mort", a précisé le procureur de Lyon Nicolas Jacquet, ajoutant que le parquet ne communiquerait pas davantage "à ce stade".


"Un hébergement d'urgence (a été) proposé aux occupants des immeubles voisins" qui ont été accueillis dans un gymnase et ont pu rentrer chez eux dimanche matin, a précisé dans un communiqué le maire de Lyon Gérard Collomb, faisant part de "sa très vive émotion et de sa grande tristesse"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter