Un homme écrasé par un chauffeur de bus après une dispute à Paris, une enquête pour homicide volontaire ouverte

Un homme écrasé par un chauffeur de bus après une dispute à Paris, une enquête pour homicide volontaire ouverte
Police

HOMICIDE - Ce mardi 28 mai, un chauffeur de bus a écrasé un automobiliste suite à leur altercation au milieu du quai Voltaire, dans le 7ème arrondissement de Paris. La victime est décédée sur le coup, le chauffeur de bus a été placé en garde à vue.

Une altercation entre chauffeurs qui s'est soldée par un meurtre. Ce mardi 28 mai à Paris, une dispute a éclaté entre un automobiliste dans sa voiture de société et un conducteur de bus touristique. Après des échanges de coups et d'insultes, ce dernier a écrasé l'automobiliste avec son bus, selon des informations d'Europe 1 confirmées à LCI. 

Le décès a été quasiment immédiat. Le chauffeur du bus a été placé en garde à vue et le parquet de Paris a ouvert une enquête du chef "d’homicide volontaire". 

Le conducteur a été placé en garde à vue

Vers 15h40 sur le quai Voltaire, dans le 7e arrondissement de Paris, un homme au volant d'une Peugeot 5008 de société s'est fait percuter à l'arrière par un car de tourisme de deux étages. Le conducteur de la Peugeot est alors sorti pour discuter avec le chauffeur, se plaçant à la hauteur de son habitacle. Mais la situation a rapidement dégénéré. Après s'être mutuellement insultés, les deux hommes se sont échangés des coups à travers la vitre. 

Le chauffeur de bus aurait alors soudainement accéléré sur la gauche, coinçant l'autre homme entre son propre car et un second car, à l'arrêt sur la voie d'à côté à cause d'un embouteillage. La victime, âgée de 56 ans, est décédée presque sur le coup. 

Le chauffeur de bus, âgé de 46 ans, a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat du 14ème arrondissement. Son alcoolémie s’est révélée négative. Il était interrogé mardi après-midi par le 3e district de la police judiciaire, à qui l'enquête pour homicide volontaire a été confiée. Les deux bus étaient remplis de touristes au moment du drame. Une cellule psychologique a été mise en place sur place pour les témoins de la scène.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent