VIDÉO - "C’était pour faire mal, voire pour tuer" : l'un des gendarmes violemment agressés samedi à Paris témoigne

Police

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

TÉMOIGNAGE - Au micro de LCI, un gendarme victime de violences samedi à Paris lors d'affrontements entre forces de l'ordre et manifestants a témoigné à visage couvert, portant les stigmates de ces coups. "C'était vraiment taper pour faire mal, voire tuer s'ils pouvaient", a-t-il indiqué.

Samedi, lors du huitième week-end de mobilisations des Gilets jaunes en France et à Paris, de nouvelles scènes d'affrontements entre des manifestants et des gendarmes ont eu lieu, franchissant un nouveau degré de violence. A commencer par la vidéo du boxeur assénant de coups à un CRS sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor. Ce dernier a été interpellé et placé en garde à vue ce lundi.

Un des gendarmes roué de coups ce jour-là a accepté de témoigner au micro de LCI, sous couvert d'anonymat. "J'ai pas vraiment chercher à discuter. Au bout d'un moment, c'est monté en pression, il y a eu des jets de projectiles, des pierres, des bombes agricoles, tout ce qu'ils pouvaient prendre. Ça a forcé, ça a poussé, plusieurs centaines de personnes nous poussent" explique le militaire. 

Lire aussi

Et d'ajouter : "Au final, il y a eu un manifestant qui est arrivé par derrière, m'a projeté au sol et à partir de là, plusieurs m'ont roué de coups, dont la personne qui m'a jeté au sol. C'était vraiment taper pour faire mal, voire tuer si ils pouvaient."

Ils savaient où ils frappaient, et ils frappaient à pleine puissance.- Un gendarme roué de coups samedi à Paris.

"On a l'habitude de recevoir des coups, mais là, ça frappait dur. Ils savaient où ils frappaient, et ils frappaient à pleine puissance. Ceux qui sont masqués, qui viennent au contact, ceux qui viennent à des manifestations pacifiques mais armés, casqués, masqués, je peux dire qu'ils sont radicalisés" affirme le principal intéressé, le bras en écharpe, deux jours après les affrontements qui ont eu lieu dans la capitale.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter