Grégory Joron : "Il y a pas mal de travail à faire dans la procédure de signalement et tout ce qui l'encadre"

Police

Toute L'info sur

La Matinale

INTERVIEW - Suite à l'attentat à la préfecture de police, la question de la radicalisation au sein de l'institution est au cœur des préoccupations. Depuis cette attaque, sept policiers ont été désarmés.

Le préfet de police de Paris a été auditionné hier par la commission d'enquête de l'Assemblée Nationale. Il a indiqué que depuis l'attentat du 3 octobre 2019, sept policiers avaient été désarmés à la suite de signalements pour radicalisation. Un chiffre assez important. Mais selon Grégory Joron, secrétaire général délégué Unité SGP-FO Police, il y a encore du travail à faire au niveau de la procédure de signalement. Que préconise-t-il ? Quels outils faut-il mettre en place pour rendre efficace le signalement ?

Ce jeudi 31 octobre 2019, dans la chronique "L'invité", Grégory Joron est revenu sur la radicalisation au sein de la police. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 31/10/2019 présentée par Julie Hammet sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter