Montbéliard : des caméras de vidéosurveillance détruites par un engin de chantier

Montbéliard : des caméras de vidéosurveillance détruites par un engin de chantier

C'est sans doute une première. Des caméras de vidéosurveillance ont été détrites par plusieurs individus à l'aide d'un engin de chantier, dans un quartier sensible de Montbéliard. Les auteurs sont toujours recherchés.

Hier soir, plusieurs dizaines d'individus ont détruit les caméras de vidéosurveillance installées dans leur quartier trois jours plus tôt. Sous escorte, en pleine rue, un engin de chantier dérobé fracasse quatre mâts en béton. Trois caméras sont hors d'usage. Chaque installation a coûté quinze mille euros à la ville de Montbéliard. Trop peu nombreux, les policiers n'ont pas pu intervenir.

Toute l'info sur

Le 20h

Ce lundi soir, les habitants du quartier que nous avons interrogés sont partagés entre découragement et colère. "Quand on voit la jeunesse d'aujourd'hui, ça manque énormément de civisme. Ça n'a rien à voir avec notre jeunesse à nous", regrette une femme. "On avait les parents derrière, qui étaient là pour réprimander", a-t-elle ajouté.

Dans ce quartier, le marché de la drogue prospère. C'est sans doute la raison pour laquelle ces caméras ont été détruites. C'est la conviction de Stéphane Karlin, secrétaire régional de l'UNSA Police Bourgogne Franche-Comté. "On fait le lien direct entre les violences urbaines et le trafic de stupéfiants. La plupart de ces jeunes n'aiment pas forcément être surveillés par la ville ou en tout cas par la police nationale", a-t-il déclaré.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.