Paris : que s'est-il passé lors d'une fête improvisée qui a dégénéré aux Invalides ?

Paris : que s'est-il passé lors d'une fête improvisée qui a dégénéré aux Invalides ?

HEURTS - Une fête improvisée a dégénéré samedi soir à Paris. Des incidents ont éclaté entre de nombreux jeunes qui participaient à ce rassemblement et des forces de l'ordre venues interrompre les festivités. Cinq interpellations ont eu lieu.

La fête improvisée avait pour nom de code "Projet X". Des incidents ont éclaté samedi 27 juin au soir sur l'esplanade des Invalides à Paris entre quelques centaines de jeunes qui participaient à une fête et des forces de l'ordre venues interrompre les festivités. L'appel à cet événement festif, qui a rassemblé selon la préfecture de police 2000 convives, avait été lancé discrètement sur les réseaux sociaux, en référence au film américain culte "Project X" de 2012 sur une fête organisée par des adolescents et qui dérape de par son ampleur.

"Il y a une énorme fête. On veut participer à ça, parce que c'est un événement qui ne va pas se reproduire avant très longtemps", disait à LCI un fêtard en début de soirée. Les incidents ont débuté peu avant minuit sur les pelouses de l'esplanade des Invalides. Des jeunes, qui s'y étaient réunis, ont lancé des projectiles au passage de plusieurs véhicules des forces de l'ordre qui arrivaient pour évacuer les lieux. Les policiers ont alors fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les fêtards, deux véhicules de la police ont été dégradés.

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Selon nos informations, deux véhicules de police ont été dégradés tandis que le commissariat du VIIe arrondissement a été l'objet de jets de projectiles. Neuf policiers ont été blessés, dont un qui a été transporté à l'hôpital. Cinq personnes ont été interpellées, principalement pour des jets de projectiles.

"C'est parti en vrille"

Selon Anaëlle, une Parisienne âgée de 19 ans, venue passer la soirée aux Invalides avec deux amies, "on en a entendu parler sur les réseaux, on était quelques centaines, il y avait un peu de musique, des gens avec des enceintes mais rien d'organisé", a-t-elle raconté sur place à l'AFP. Ensuite "c'est parti en vrille, il y a des gens qui ont commencé à se lancer des bouteilles à la tête, en deux secondes la police est arrivée, on était encerclé, ils ont commencé à tirer des lacrymos", a-t-elle poursuivi.

Vers 01h30 du matin, quelques dizaines de jeunes très mobiles étaient encore sur l'esplanade, située dans le VIIe arrondissement de Paris, à jeter des bouteilles parfois les uns sur les autres et aussi sur les policiers qui, à nouveau, ont dû tirer des grenades lacrymogènes pour disperser les derniers récalcitrants, a constaté une journaliste de l'AFP.

Ces incidents interviennent une semaine seulement après la Fête de la musique qui avait donné lieu à Paris et dans plusieurs villes en France à de controversés rassemblements massifs de jeunes, malgré la circulation toujours active du coronavirus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Pas d'évolution des restrictions nationales cette semaine", annonce Gabriel Attal

EN DIRECT - Trump quitte la Maison Blanche, Biden salue "un jour nouveau pour l'Amérique"

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter