Diffusion d'images de policiers : une proposition de loi qui inquiète

Diffusion d'images de policiers : une proposition de loi qui inquiète

REPORTAGE - L'Assemblée examine une proposition de loi controversée. L'un des volets prévoit de modifier la loi sur la liberté de la presse, en obligeant les médias et les réseaux sociaux à ne pas diffuser des images permettant de reconnaître les policiers.

Un militant italien a diffusé 4 000 photos de policiers durant des manifestations en France sur son site Internet, demandant aux internautes de les nommer. Selon le ministre de l'Intérieur et les syndicats de police, c'est "inadmissible". Le site a été interdit. C'est notamment de tels cas de figure que vise une proposition de loi en débat à l'Assemblée ce mardi. Ce texte, qui suscite de vives craintes chez les défenseurs des libertés, prévoit un an de prison et 45 000 euros d'amende pour ceux qui diffuseraient des images de visages de policiers ou d'éléments qui permettraient de les identifier si celles-ci ont pour but de leur nuire.

Toute l'info sur

Le 13h

Le sujet du 13H de TF1 ci-dessus montre d'autres images tournées par un journaliste indépendant lors d'une manifestation de Gilets jaunes en novembre 2018. On y voit un policier lancer un pavé, ce qui a mené à la condamnation de celui-ci pour violence volontaire. 

Les défenseurs de la proposition de loi assurent que toutes les images pourront toujours être utilisées dans le cadre d'enquêtes et transmises aux autorités judiciaires, s'il y a un doute sur le comportement d'un policier ou d'un gendarme en cours d'opération.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Ski à l’étranger à Noël : Castex envisage des contrôles aléatoires et un "isolement de 7 jours"

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter