Incendie près de Strasbourg : un enfant tué et 8 personnes blessées, une nouvelle interpellation

Police

FAIT DIVERS - Un incendie s'est déclaré dans la nuit de lundi à mardi dans un immeuble de Schiltigheim (Bas-Rhin). Un enfant de 11 ans est décédé et huit personnes ont été blessées. La piste criminelle est privilégiée. Un second individu a été interpellé. Le premier, lui, a été relâché sans être poursuivi.

Il était 3h51 quand les soldats du feu ont été appelés pour intervenir pour un incendie au 47, rue Principale à Schiltigheim, près de Strasbourg (Bas-Rhin). A leur arrivée, les pompiers sont intervenus pour éteindre un feu au premier étage d'un immeuble de deux étages avec des combles. 

Plusieurs personnes se sont défenestrées pour échapper aux flammes, indiquent les soldats du feu. Au total, huit personnes ont été blessées et un enfant de 11 ans, retrouvé à l'intérieur de l'immeuble, est décédé, selon le dernier bilan établi par le Service départemental d'incendie et de secours du Bas-Rhin. 

Peu avant 7 heures, le feu était maîtrisé. "Les opérations d’extinction puis de déblayage seront de longue durée", ont fait savoir les pompiers.

Un second individu interpellé, déjà connu pour des incendies

Selon une source policière à LCI, "la piste criminelle est privilégiée". "Un homme âgé de 23 ans connu des services de police a été interpellé à proximité des lieux. Il a été placé en garde à vue avant d'être finalement relâché sans suite. Quelques heures plus tard une autre interpellation a eu lieu. Il s'agit cette fois d'un homme de 22 ans arrêté après une enquête de voisinage. Un témoin aurait en effet expliqué avoir vu un homme s'enfuir en voiture peu après les faits. Cette voiture a été retrouvée et l'homme interpellé. Il est déjà connu des services de police pour des incendies et plusieurs éléments de vidéosurveillance confirment sa présence sur les lieux. 

Une enquête en flagrance a été ouverte et confiée au commissariat de Strasbourg. 

"Ces dernières semaines, la ville a été le théâtre de plusieurs incendies, dont l'un a visé un bâtiment abritant des familles d'origine étrangère. Il avait été revendiqué par des tags racistes sur les murs de la mairie de Saint-Nabor", rapportent Les Dernières Nouvelles d'Alsace. On ignorait à cette heure s'il y avait un lien entre l'incendie de cette nuit et ces événements. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter