Une fête de la Toussaint sous haute sécurité

Une fête de la Toussaint sous haute sécurité

C'est donc une fête de la Toussaint sous protection qui s'est déroulée ce dimanche matin. Les églises ont bénéficié d'une surveillance particulière, les prêtres ont accueilli des fidèles profondément troublés par l'attentat de Nice.

Devant les églises niçoises, à l'heure de la messe, il y a plus de forces de l'ordre que de fidèles. Pour les rares croyants, l'appréhension est grande. Meurtris, leurs sentiments se bousculent. Certains le reconnaissent, l'appréhension se mêle à la colère. Pour le père Michel Angella, recteur de la cathédrale de Nice (Alpes-Maritimes), c'est justement maintenant qu'il faut se rassembler.

A Hérouville-Saint-Clair (Normandie), les fidèles ont opté pour l'unité en invitant parmi eux des responsables musulmans. Prier ensemble malgré la menace terroriste, honorer les morts malgré les contextes sanitaires, de nombreuses familles en avaient besoin ce dimanche matin.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 01/11/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 1er novembre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

LE WE 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 11.000 contaminations ces dernières 24 heures, la baisse se poursuit

REVIVEZ - C'est Alexandra qui remporte "Koh-Lanta : les 4 Terres"

Un troisième mystérieux monolithe de métal découvert, en Californie cette fois

Lire et commenter