Violences sexistes et sexuelles : la plateforme de signalement en ligne lancée ce mardi

Police
DirectLCI
PROMESSE - Annoncée depuis un an, la plateforme de signalement en ligne des violences sexistes et sexuelles est lancée ce mardi. Objectif ? Permettre aux femmes victimes comme aux témoins d’échanger avec un policier ou un gendarme formé pour les accompagner.

Promise il y a un an par le président Emmanuel Macron et initialement attendue pour octobre, la plateforme officielle de signalement en ligne des violences sexistes et sexuelle est lancée ce mardi. Elle sera "opérationnelle 24H/24 via le site service-public.fr", a précisé le chef du gouvernement. 


"C'est le premier des jalons, technique et politique, pour éradiquer" ces violences, "et peut-être pour éviter le pire", a-t-il insisté. Dans le détail, la plateforme "permettra aux victimes ou aux témoins d’échanger avec un policier ou un gendarme spécialement formé pour les aider dans leurs démarches". 

La secrétaire d’Etat à l’Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa et les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Christophe Castaner et Nicole Belloubet doivent être présents pour le lancement ce mardi, alors qu'ont été dévoilés lundi les chiffres sur les féminicides en 2017.

En 2016, 123 femmes avaient été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit environ une tous les trois jours. Samedi, 50.000 personnes selon les organisatrices, dont 30.000 à Paris (12.000 selon la préfecture de police), ont manifesté contre les violences faites aux femmes dans le cadre du mouvement #NousToutes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter