Vol de la panthère d'Armentières au zoo de Maubeuge : "Elle a été enlevée par au moins deux personnes"

Police

DANS LA NATURE – La panthère retrouvée sur les toits d’Armentières (Nord) mercredi 18 septembre puis placée en quarantaine au zoo de Maubeuge en attendant son transfert dans un centre spécialisé a été enlevée dans la nuit de lundi à mardi. Les malfrats et l’animal étaient toujours recherchés ce mercredi.

"Le propriétaire et des complices venus récupérer le félin ? Des trafiquants ? Un coup de folie... Aucune piste n’est écartée. Les enquêteurs cherchent", glisse ce mercredi à LCI une source proche du dossier. Vingt-quatre heures plus tôt, mardi matin, la panthère noire placée en quarantaine au zoo de Maubeuge dans le Nord a été kidnappée. Le félin avait été aperçu par des habitants d’Armentières la semaine précédente, mercredi 18 septembre, déambulant sur les toits de la ville. Il avait été capturé par les pompiers puis conduit au zoo pour y être examiné et soigné.

"La panthère a été volée par au moins deux personnes entre 18h45 et 8 heures, heure à laquelle les soigneurs font leur tour le matin. Selon les premiers éléments de l’enquête, les personnes qui se sont introduites dans le zoo ont escaladé le grillage, puis forcé plusieurs points de sécurité dont un SAS, une porte puis le box situé dans le bâtiment aux fauves", indique une source judiciaire à notre rédaction. 

Lire aussi

Repérage ce week-end ?

Comment les malfaiteurs ont-ils pu savoir où le lieu exact où était l’animal, le temps de la procédure judiciaire, et en attendant son transfert dans un sanctuaire? " Nous ne privilégions à ce stade aucune complicité en interne, indique une autre source à LCI. Par contre, il est fort probable qu'il y ait eu des repérages par des visiteurs dans le zoo pour savoir où dormait le félin et quels moyens étaient nécessaires pour le faire sortir discrètement de là". 

Selon Jimmy Ebel, directeur du zoo, la panthère pèse entre 20 et 25 kilos et a quelques mois, 6 environ. "C’est plutôt la taille d’un gros chien que d’un gros chat, précise-t-il à notre rédaction. Elle ne se transporte pas dans un petit sac... "

A-t-elle été endormie au moment du vol, par où les voleurs sont-ils repartis ? On l’ignore pour l’instant. "C’est un animal doux , qui était habitué à la présence des êtres humains. ses griffes avaient été d’ailleurs coupées", précise le professionnel. 

Des soins nécessaires

Reste que la disparition de l’animal inquiète tout le monde, et pas que dans le Nord. " Les soins prodigués au zoo permettaient à la panthère de retrouver des forces. Dans les conditions actuelles, je ne peux être qu'inquiet concernant son état de santé. Tout comme les équipes du parc qui sont sous le choc. J'espère que l'enquête aura une issue positive et rapide", écrivait dès mardi matin Arnaud Decagny, le maire de Maubeuge, sur sa page Facebook

La police recherche tout éventuel témoin des faits. Les bandes extraites des caméras de vidéosurveillance de la ville sont également en cours d’exploitation. "Malheureusement, le zoo ne dispose pas de caméras et il n'y a pas de gardien la nuit, regrette une source proche de l’enquête, mais des relevés d’empreintes, comme des constats sur place ont été faits. On espère que tout ce travail portera ses fruits". 

Le propriétaire présumé introuvable

Une enquête avait été ouverte dès la semaine dernière après la découverte de l'animal. "Une enquête est en cours pour entendre le propriétaire qui hébergeait l'animal" dans des conditions "qui restent à déterminer". Mais, "au moment de l'intervention des secours, le logement était vide et aucun suspect n'a encore été interpellé à ce stade", avait expliqué à l'AFP un porte-parole de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord. Les policiers avaient alors "recueilli des témoignages divergents", indiquant pour certains "que le propriétaire était parti en vacances", pour d'autres qu'il avait quitté son logement "peu de temps" avant l'arrivée des pompiers, a détaillé ce porte-parole.

"Il y a désormais plusieurs délits pour lesquelles des personnes, qui sont les mêmes ou non, seront poursuivies, insiste une source judiciaire ce jeudi. La détention illégale d'un animal sauvage, la mise en danger de la vie d'autrui, et maintenant le vol et effraction". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter