Zineb El Rhazoui, ancienne journaliste de Charlie Hebdo, menacée de mort pour des propos sur l’islam

Police

ISLAM - Parce qu’elle a dit sur un plateau de télévision que l’islam devait "se soumettre à la critique", l'ex-plume de Charlie Hebdo Zineb el Rhazoui est victime d’une campagne de harcèlement sur les réseaux sociaux, et reçoit de nombreuses menaces de mort. Elle a décidé de porter plainte.

Vendredi 14 décembre sur le plateau de Cnews, Zineb El Rhazoui, ancienne journaliste de Charlie Hebdo, déclare que l'islam doit "se soumettre à la critique". Depuis, elle est victime d'une campagne de harcèlement sur les réseaux sociaux, et reçoit menaces de mort et menaces de viol. Alors celle qui vit sous protection policière depuis bientôt quatre ans (soit les attentats de Charlie Hebdo) a décidé mardi 18 décembre de porter plainte. Le lendemain sur Twitter, elle déclare : "Face à l’ignoble déferlement de haine reçu sur les réseaux sociaux, j’ai déposé plainte et demandé à Thibault de Montbrial de m’assister pour faire condamner les auteurs. Merci à tous ceux qui me soutiennent. L’islamisme ne passera pas."

Et depuis, Zineb El Rhazoui continue d'affirme haut et fort sa pensée, comme ce mercredi 19 décembre sur le même plateau de Cnews. "Ce n’est pas la première fois que je fais l’objet d’une campagne de haine et même de fatwa qui réclament ma tête, tout ça pour des propos de bon sens, comme ceux que j’ai tenus sur votre plateau vendredi et qui me valent ces menaces de mort, de viol. Je réitère ce que je pense : l’islam doit se soumettre aux lois de la République, à l’humour, à la raison, à la critique, comme toutes les autres religions."

Lire et commenter