115 millions d'euros supplémentaires débloqués pour que "la culture ne s'effondre pas"

115 millions d'euros supplémentaires débloqués pour que "la culture ne s'effondre pas"

PERFUSION - Déjà en souffrance, le secteur culturel s'inquiète de la mise en place du couvre-feu. Afin d'éviter la catastrophe économique, Roselyne Bachelot a promis de nouvelles aides.

Les salles de spectacles et les cinémas réalisent la moitié de leur chiffre d'affaires au cours de la soirée. Avec le couvre-feu, qui concerne désormais 54 départements, soit 46 millions de Français, le secteur n'a jamais autant été en péril. Et force est de constater que la mise en place d'horaires adaptés ne suffit pas. 

Par conséquent, afin que "la culture ne s'effondre pas", Roselyne Bachelot a dévoilé ce jeudi 22 octobre aux côtés de Jean Castex "les mesures spécifiques complémentaires" prises pour faire face à la crise. Des mesures qui seront notamment étendues aux 38 nouveaux départements soumis au couvre-feu dès ce samedi.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

85 millions d'euros pour le spectacle vivant

Pour le spectacle vivant, ce sont 85 millions d'euros d'aides qui vont être débloquées. Pour le spectacle musical vivant, le fond de sauvegarde et le fond de compensation seront, eux, dotés de 55 millions complémentaires dont 3 millions destinés aux auteurs. La ministre va, par ailleurs, proposer au Parlement de prolonger l'exonération de la taxe sur les spectacles jusqu'au premier semestre 2021 dans le but alléger les charges des entreprises du secteur. 

Pour les autres champs du spectacle, comme les théâtres, une enveloppe complémentaire de 20 millions d'euros sera débloquée pour accompagner le secteur privé comme le secteur subventionné.

Lire aussi

Enfin, "pour ne laisser personne sur le côté", le fond d'urgence spécifique et temporaire aux artistes et techniciens du spectacle qui "n'entraient dans aucun autre dispositif" va doubler pour atteindre 10 millions d'euros. 

30 millions d'euros pour le cinéma

Autre secteur culturel durement touché : le cinéma. Pour combler la perte colossale de chiffre d'affaires liée à la suppression des deux séances du soir, 30 millions d'euros sont débloqués. Quatre mesures supplémentaires ont également été prises : la création d'un complément de prix sur chaque billet en zone de couvre-feu pris en charge par l'État et reversé aux distributeurs ; un bonus renforcé du soutien automatique généré par les distributeurs pendant les six semaines de couvre-feu ; le double du barème normal du soutien automatique pour les producteurs sur cette même période jusqu'à 1,5 millions d'entrées ; et enfin, le fond de compensation des pertes des exploitants sera parallèlement réabondé.

Au total, ce sont donc 115 millions d'euros qui vont être injectés pour soutenir la culture pendant le couvre-feu. "Un nouvel effort exceptionnel qui vient s'ajouter à toutes les mesures que nous prenons depuis le début de la pandémie", souligne Roselyne Bachelot.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter