17.580 € de prime de Noël pour les sénateurs : un site parodique trompe des internautes depuis 3 ans

Les parlementaires ne reçoivent aucune prime de Noël.

BEAUX CADEAUX - À l'approche des fêtes de fin d'années, un article laisse croire que les sénateurs touche une prime de Noël considérable. Une publication qui trompe des internautes depuis plusieurs années.

Pour offrir de beaux cadeaux à leurs proches, les sénatrices et sénateurs disposent-ils d'une prime de Noël ? C'est ce qu'indique une publication relayée sur Facebook et qui indigne bon nombre de personnes. Le montant annoncé est considérable : 17.580 euros, soit plus de 11 fois le Smic. Avant de s'indigner, les lecteurs qui ont partagé cet article auraient dû se pencher plus en détail sur la source de cette "information". Elle provient en effet d'un site parodique, qui parvient depuis plusieurs années à tromper la vigilance de multiples internautes.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Aucun prime de ce type n'existe

Le site à l'origine de cette publication se nomme Science Info. Il a publié cette fausse information le 27 décembre 2018, et celle-ci a depuis été consultée plus de 170.000 fois. Difficile de déterminer combien de lecteurs sont tombés dans le panneau, mais le moins que l'on puisse dire est que les auteurs ont multiplié les détails cherchant à susciter l'indignation, en présentant les sénateurs comme plus que privilégiés. 

À la prime de Noël, écrivent-ils, s'ajoutent "diverses bonifications comme la prime additionnelle de Noël pour les enfants (5.000 euros par enfant), la prime pour les petits enfants (2.500 par petit-enfant), celle pour Madame (8.000 euros), la prime de charbon (2.000 euros) et celle pour le sapin (800 euros)". Au total, "selon la composition de la famille, cette prime pouvait atteindre jusqu’à 50.000 euros par sénateur".  L'article parodique, publié à l'origine en plein cœur du mouvement des Gilets jaunes, assure que pour calmer la colère du peuple, la prime a été plafonnée à 17.580 euros. Pour grossir encore le trait, le site ajoute que "toutes les sommes qui dépassent ce montant seront versées dans un fond de réserve qui sera redistribué aux sénateurs lorsque la grogne populaire sera retombée".

Lire aussi

Très largement relayée en 2018, cette publication avait fait l'objet d'articles (très sérieux ceux-là) pour expliquer qu'une telle prime n'existe pas. Ce qui n'a pas empêché des internautes peu attentifs de se laisser berner l'année suivante, puis cette année encore. Des représentants du Sénat et de l'Assemblée nationale ont précisé à plusieurs reprise que les parlementaires ne disposent d'aucun avantage de ce genre, et qu'ils bénéficient uniquement de leur indemnité mensuelle, soit 7.239,91 euros bruts, au 1er février 2019.

Aux lecteurs qui prennent la peine de se rendre sur la page "à propos", Science Info livre le message suivant : "Voilà, il suffit juste d’être un peu curieux et de cliquer sur ce lien pour découvrir que ce site d’information scientifique publie des informations totalement fausses, voire archi-fausses et en plus, même pas vraies. Qu’on se le dise une fois pour toutes : le site ScienceInfo.fr est un site parodique, satirique, anxiogène et sans gêne. Toutes les informations exposées sont, malheureusement pour certaines et heureusement pour d’autres, inventées de toutes pièces." Pas sûr que cela soit suffisant pour éviter que cet article ne soit repartagé en décembre prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Jean-Michel Blanquer a annoncé le protocole sanitaire de la rentrée... depuis Ibiza

EN DIRECT - Covid-19 : la pression se maintient dans les hôpitaux

Est-ce à moi de payer le raccordement à la fibre de mon domicile ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.