2015 : l'année du procès pour Jérôme Cahuzac ?

2015 : l'année du procès pour Jérôme Cahuzac ?
Politique

JUSTICE - Le parquet national financier (PNF) a requis le renvoi en correctionnelle de Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget, dans l'affaire de son compte caché à l'étranger. Il sera notamment jugé pour fraude fiscale.

Toute l'info sur

Jérôme Cahuzac condamné

Le parquet national financier n'a pas encore fêté son premier anniversaire , mais  son travail a bel et bien commencé. L'instance, créée à la suite du scandale Cahuzac, est chargée de lutter contre la corruption et l'évasion fiscale. Elle vient de renvoyer l'ex-ministre du Budget en correctionnelle. Une mesure similaire est réclamée pour son épouse, Patricia Cahuzac, dont il est séparé. Ils pourraient passer devant les juges dès cette année. 

EN SAVOIR + >> Qui est l'épouse de Jérôme Cahuzac mise en examen ?

Le PNF souhaite que l'ancien ministre soit également jugé pour avoir omis "des parts substantielles de son patrimoine" dans sa déclaration à la commission pour la transparence financière de la vie politique, lors de son entrée au gouvernement au printemps 2012.

Le "fruit de son activité de chirurgien"

À la suite de la révélation de son compte caché en Suisse , Jérôme Cahuzac, avait dû démissionner de son poste de ministre du Budget et de celui de député. "Dévasté par le remords", il avait demandé pardon pour "une faute inqualifiable" et expliqué avoir menti, y compris aux plus hautes autorités de l'Etat. Il avait reconnu avoir placé quelque 685.000 euros sur un compte, ouvert en Suisse en 1992 puis déplacé à l'automne 2009 à Singapour. Une somme qu'il avait rapatriée. Selon son avocat, ces sommes non déclarées étaient essentiellement le fruit de son activité de chirurgien et accessoirement de son travail de consultant pour l'industrie pharmaceutique. 

La décision revient désormais aux juges d'instruction financiers. S'ils suivaient le parquet, les Cahuzac seront accompagnés en correctionnelle par l'établissement financier genevois Reyl et Cie, son patron François Reyl, et un avocat suisse soupçonné d'avoir joué un rôle dans la mise en place du compte singapourien de Jérôme Cahuzac.

LIRE AUSSI >>  Jérôme Cahuzac à nouveau autorisé à exercer la médecine : que devient-il ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent