2017 : Macron dévoile la structure de son mouvement "En marche !" et fait un pas de plus vers la présidentielle

Politique
DirectLCI
PRÉPARATION - Sans être officiellement candidat à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron a présenté ce mercredi matin la structure de son mouvement politique "En marche !". Il a notamment insisté sur le profil de ses recrues, "visage(s) du renouvellement", et sur le nombre important de comités locaux constitués, 1500.

A quelques pas de l'Elysée, dans le VIIIe arrondissement de Paris, Emmanuel Macron a dévoilé ce mercredi matin la structure de son mouvement politique "En marche !", qui compterait maintenant 90.000 adhérents. S'il a une nouvelle fois écarté les questions sur sa candidature, l'ancien ministre de l'Economie semble  cependant avoir fait un pas de plus vers 2017.


"Nous sommes en train de structurer les choses car nous souhaitons porter cette offre politique avec force et parce que nous voulons l’installer dans la durée" a notamment déclaré Emmanuel Macron, après avoir dévoilé le nom de son secrétaire général. Richard Ferrand, député PS du Finistère, sera accompagné par neuf délégués issus à un tiers du champ politique et à deux tiers de la société civile. Le porte-parolat du mouvement sera quant à lui assuré par Benjamin Griveaux.

100 référents départementaux, "visages du renouvellement"

Emmanuel Macron a également annoncé la création de 1500 comités locaux et le recrutement de 100 référents départementaux sur le territoire. Ils seront en charge d'animer et d'organiser le mouvement partout en France. "Deux tiers d'entre eux n'ont jamais eu de mandat politique" a-t-il avancé, expliquant qu'ils étaient les "visage(s) du renouvellement". 


"Nous avons voulu illustrer avec 'En marche !' les règles du renouvellement politique. Nous nous l’appliquons à nous-même. Nous sommes en train de concrétiser ce que nous avons dit. Et je pense que c’est un des éléments importants de la crédibilité politique" a ajouté l'ancien banquier.

2,7 millions d'euros levés

Richard Ferrand, l'un des premiers soutiens d'Emmanuel Macron, a quant à lui insisté sur ce qu'il pense être la force d'"En marche !". "Pour nous, ce qui a lentement mais sûrement tué les partis, ce sont les appareils et les apparatchiks, laissant en déshérence les citoyens engagés. Nous avons pris toutes les précautions pour qu’il n’y ait pas chez nous cet effet d’appareil, d’apparatchiks." Selon lui, 6400 donateurs ont déjà permis au mouvement de recueillir 2,7 millions d'euros. 


Richard Ferrand et Emmanuel Macron ont donné rendez-vous à leurs adhérents et aux journalistes le 5 novembre prochain pour un grand rassemblement. Et peut-être pour une offialisation de la candidature de l'ancien ministre de l'Economie ?

En vidéo

Pour Gérard Collomb, Macron a vu "que le gouvernement était sur une voie qui menait à la défaite"

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter