6 juin : Hollande réserve un "tête à tête" à Poutine à l'Elysée

Politique

LES YEUX DANS LES YEUX - L'invitation de Vladimir Poutine aux cérémonies de commémoration du Débarquement en Normandie avait déjà été confirmée par Paris, malgré les tensions sur l'Ukraine. François Hollande annonce qu'il recevra même son homologue russe "en tête à tête" à cette occasion.

Voilà qui ne devrait pas plaire à BHL,  "navré" la semaine dernière par l'invitation de François Hollande à Vladimir Poutine pour les célébrations du 6 juin. Non seulement le président russe sera bien l'hôte de la France pour fêter le Débarquement , mais il aura également droit à un entretien "en tête à tête" avec son homologue du pays, malgré les vives tensions entre Occidentaux et Russes sur le dossier ukrainien.

"J'ai invité monsieur Poutine le 6 juin" et "nous aurons des discussions", a lancé François Hollande mardi soir depuis Bruxelles, soulignant notamment que Vladimir Poutine devait désormais "faire en sorte qu'il y ait la désescalade" en Ukraine et "reconnaître" son nouveau président. Mercredi, le Kremlin précise que la rencontre "informelle" aura lieu la veille au soir des commémorations, le 5 juin "sous la forme d'un dîner" à l'Elysée.

Pas de tête à tête Obama Poutine

Au début du mois sur France 2, François Hollande avait déjà défendu le maintien de la réception du maître du Kremlin : "On peut avoir des différends avec Vladimir Poutine mais moi je n'oublie pas et n'oublierai jamais que le peuple russe a donné des millions de vies" lors de la Seconde Guerre mondiale." En lui réservant une conversation les yeux dans les yeux, le chef de l'Etat va toutefois plus loin que le simple envoi d'un carton d'invitation. La Maison-Blanche a de son côté déjà indiqué qu'aucune rencontre en tête à tête n'était prévue entre Barack Obama et Vladimir Poutine.

François Hollande risque d'avoir face à lui un Vladimir Poutine dans de mauvaises dispositions. La veille des commémorations du 6 juin se sera tenu un sommet du G7 à Bruxelles, sans la Russie, organisé en lieu et place du G8 qui devait se tenir à Sotchi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter