600 millions d'euros pour les quartiers sensibles

600 millions d'euros pour les quartiers sensibles

DirectLCI
INVESTISSEMENT – La ministre de la Ville, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé ce lundi matin le déblocage de 600 millions d'euros du programme d'investissement d'avenir afin de favoriser l'emploi dans les zones sensibles.

18 points. Voilà le fossé qui sépare le taux d'emploi dans les zones urbaines sensibles, où il n'est que de 46 %, de celui du reste de la France, où il atteint 64 %. C'est sur ce constat que la nouvelle ministre de la Ville, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé ce lundi matin le déblocage de 600 millions d'euros, consacrés sur la période 2014-2020 au développement du marché du travail dans les Zus. Dans un courrier adressé aux millier de maires concernés, elle affirme ainsi son intention d'y "mettre le paquet sur l'emploi".

L'objectif, selon l'ancienne porte-parole du gouvernement, est de réduire de moitié cet écart dans les cinq ans à venir. "La politique de la Ville ne peut réussir si elle n'est pas toute entière engagée sur le front de l'emploi", écrit-elle dans cette lettre. Concrètement, c'est donc "dans des projets structurants, comme des pépinières d'entreprises ou des maisons de santé", que les investissements vont être levés.

751 Zus en France

Les contrats aidés, qui sont des contrats soutenus par l'Etat à destination des publics les plus éloignés du marché du travail (comme les chômeurs de longue durée ou les jeunes en grande difficultés), devraient aussi bénéficier de cette manne financière. Najat Vallaud-Belkacem fera un "point d'étape" à la rentrée avec le ministre du Travail, François Rebsamen.

Les Zones urbaines sensibles, qui abritent environ 7% de la population française, sont au nombre de 751. Elles se trouvent principalement en Nord-Pas-de-Calais, en Ile-de-France, en Corse et dans les départements d'Outre-mer. Parallèlement à ces dispositions, une liste réduite de 200 quartiers prioritaires sera dévoilée à la fin du mois de mai. Ces derniers bénéficieront d'un programme de rénovation urbaine, avec une enveloppe de 5 milliards d'euros.

Plus d'articles

Lire et commenter