67% des Français favorables à la PMA pour toutes, 53% à la GPA pour les couples homosexuels

67% des Français favorables à la PMA pour toutes, 53% à la GPA pour les couples homosexuels

DÉBAT - Alors que le projet de le projet de loi de bioéthique est de retour à l'Assemblée nationale à partir de ce lundi, plus de deux tiers des Français se disent favorable à la procréation médicalement assistée (PMA) et un peu plus de la moitié à la gestation pour autrui (GPA).

C'est une mesure qui a semé le trouble à l'Assemblée, mais les Français semblent, eux, avoir un avis plus prononcé. Selon une enquête réalisée par l'Ifop pour l'Association des familles homoparentales, intitulée "Les Français, la PMA et le vote de la loi bioéthique", publiée ce lundi, 67% des Français sont favorables à la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes et la même statistique appuie l'ouverture du dispositif à l'avantage des femmes célibataires.

Selon ce même sondage, 53% des Français se prononcent en faveur de la gestation pour autrui pour les couples homosexuels et 66% sont prêts à valider le principe de la mère porteuse pour accoucher des couples hétérosexuels. Globalement, cette étude d'opinion montre l'évolution du regard sur l'homoparentalité, alors que la loi bioéthique est de retour à l'Assemblée, pour la troisième fois, à partir de ce lundi. 

En 1990, seulement 24% des Français étaient favorables à la PMA, comme l'avait souligné une autre enquête de l'Ifop à l'époque. Il a fallu attendre 2004, pour voir la tendance s'inverser, avec 51% de sondés partisans de la possibilité du recours à l'insémination pour les couples de femmes.

Selon ce sondage, il n'y a pas de clivage social, ni de sexe. Les hommes (63%) comme les femmes (70%) soutiennent la PMA pour les couples de femmes. Pas de variante non plus en fonction du diplôme ou du secteur géographique. Seul clivage identifié, les générations. Sans surprise, les 18-24 ans sont les plus enthousiastes à cette réforme - 80% sont pour -  tandis que 49% des plus de 65 ans sont contre. 

Les Français encore frileux sur la GPA

Pour la gestation pour autrui, c'est plus compliqué. Illégale en France, cette pratique qui consiste à faire porter son enfant par une mère porteuse, ne fait pas partie de la loi bioéthique et reste plus controversée. La tendance s'est pourtant inversée dans l'opinion publique. Alors que 52% des Français étaient contre en 2019, ils sont aujourd'hui 53% à se dire en faveur de la GPA. 

Là encore, les jeunes sont très largement pour (73%). Et alors que 59% des femmes sont pour, 52% des hommes y sont toujours opposés. Le recours aux mères porteuses par les couples hétérosexuel est par contre vu de manière plus bienveillante. 66% des Français votent pour,  dont 62% des hommes et 70% des femmes.

Lire aussi

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 1er au 2 juin 2021.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Olivier Véran annonce 47.000 nouveaux cas en 24h

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.