75 ans du 8 mai 1945 : une cérémonie de commémoration sous le signe du confinement

REPLAY - 8 mai 1945 : revivez la cérémonie du 75e anniversaire
Politique

CONFINEMENT - Emmanuel Macron a présidé, ce vendredi 8 mai, la cérémonie de commémoration de la victoire de 1945 dans un format très restreint, mais en présence des principaux responsables politiques et militaires.

Ce vendredi 8 mai 2020 marque le 75e anniversaire de la victoire sur le nazisme, mettant fin à la Seconde Guerre mondiale en Europe. Une cérémonie forcément particulière cette année, en ces temps de confinement. 

"Si, au regard des circonstances actuelles, les rassemblements usuels ne pourront se tenir ce 8 mai, les Français s'uniront par la pensée en un hommage silencieux qui exprimera celui de la Nation. Toutefois, si ce 8 mai 2020 ne peut être un jour de fête comme les autres, des cérémonies de commémoration et des dépôts de gerbe, non-ouverts au public, seront organisées dans nos communes, dans un format respectant strictement les mesures de distanciation physique en vigueur", a indiqué ainsi la présidence, dans un communiqué publié jeudi.

Lire aussi

Une Tour Eiffel pavoisée

Aux côtés d'Emmanuel Macron, seront présents ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et François Hollande, les présidents des deux assemblées, Gérard Larcher et Richard Ferrand, le Premier ministre, Edouard Philippe, la ministre des Armées, Florence Parly, la secrétaire d'Etat, Geneviève Darrieussecq, ou encore la maire de Paris, Anne Hidalgo. Les armées seront, quant à elles, directement représentées par leurs plus hauts responsables, dont le chef d'état-major, François Lecointre. En arrière-plan, "la Tour Eiffel sera pavoisée aux couleurs de la Nation, et ce durant une semaine".

Lire aussi

"En raison de la situation sanitaire, le déroulé de la cérémonie est restreint et adapté aux impératifs de respect des mesures de distanciation et des gestes barrière. Elle se fera sans public, sans revue des troupes et avec une présence restreinte d’officiels", précise l'Elysée. Qui prévoit tout de même deux grands temps forts :  à 10h45, le président de la République déposera une gerbe devant la statue du général de Gaulle sur les Champs Elysées, puis à 11h, suivra la cérémonie solennelle sur la place de l'Etoile, avec un nouveau dépôt de gerbe, cette fois devant la tombe du Soldat inconnu par deux gardes républicains. Le communiqué de ce jeudi prend soin d'ajouter qu'Emmanuel Macron "ne sera pas au contact de la gerbe"...

Glaive désinfecté

Il se saisira néanmoins du glaive, habituellement donné par le président du comité de la Flamme, qui sera en l'occurrence posé sur un support conçu spécialement pour l’occasion. "Et le glaive aura été au préalable désinfecté", nous dit encore l'Elysée. Le tout avant la rituelle sonnerie "Aux Morts" par clairon et tambour, une minute de silence, puis une Marseillaise entonnée par quatre choristes du Choeur de l’Armée française. Retransmise en direct sur LCI, la cérémonie devrait durer 45 minutes et a été, comme on l'a lu, "adaptée pour respecter les mesures sanitaires". Les mesures de distanciation seront ainsi appliquées, permettant aux responsables présents de ne pas porter de masque, dans une place de l'Etoile déserte, et sans tribune.

Lire aussi

Les Français appelés à pavoiser leur balcon

"Dans les communes, les maires pourront organiser, en format très restreint et en respectant strictement les mesures de distanciation, un dépôt de gerbe au monument aux morts, sans que le public soit autorisé", précisait pour sa part, dès le 20 avril, le ministère des Armées, en réponse aux inquiétudes de certains élus, notamment de droite, et d'associations d'anciens combattants qui insistaient pour que des cérémonies puissent se tenir sur l'ensemble du territoire. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

"Le président de la République demande aux Françaises et aux Français qui le souhaitent de pavoiser leur balcon aux couleurs nationales", avait-il enfin transmis. Tandis que, de leur côté, plusieurs associations et le Comité parisien de la Libération ont appelé nos compatriotes à "aller individuellement déposer une fleur, un bouquet, un dessin, un poème, sur les monuments aux morts et au pied des plaques du souvenir de toutes les victimes du nazisme".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent