A Calais, Le Pen dénonce le "fléau" de "l'immigration clandestine"

Politique
IMMIGRATION ZÉRO - La présidente du FN, Marine Le Pen, s'est rendue à Calais vendredi 24 octobre, alors que de nombreuses rixes entre migrants et forces de l'ordre se sont déroulées ces derniers jours.

A un peu plus d'un an des élections régionales, Marine Le Pen n'oublie pas ses terres électives. Attendue de pied ferme par une vingtaine de membres d'associations pro-migrants, la présidente du FN s'est rendue à Calais (Pas-de-Calais), ce vendredi, dans une ambiance parfois tendue. Alors que la ville est confrontée à un afflux de migrants désireux de passer en Angleterre, la députée européenne s'en est pris au gouvernement.

"Il y a une scandaleuse incurie du pouvoir qui ne fait rien pour venir au secours de la population calaisienne", a-t-elle affirmé, dénonçant le "fléau" qu'est selon elle "l'immigration clandestine" pour la ville. "Le gouvernement ne dit mot de ce qui se passe à Calais et ferme les yeux", a déclaré la Conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais. "Les habitants, eux, sont à bout", a-t-elle ajouté.

2000 à 2300 migrants à Calais ?
 
Si Bernard Cazeneuve a annoncé jeudi dans un entretien à La Voix du Nord le renfort de "100 policiers et gendarmes supplémentaires", Marine Le Pen a néanmoins fustigé la "mollesse" du ministre de l'Intérieur. La présidente du FN a aussi dénoncé "le silence assourdissant" de Manuel Valls et de François Hollande sur la situation à Calais.

EN SAVOIR + >> Calais : des renforts de police pour juguler la pression migratoire

La visite de Marine Le Pen intervient au terme d'une semaine agitée à Calais, où un brusque regain de tension est apparu ces derniers jours. Des rixes entre groupes de migrants exaspérés par leurs difficultés à trouver un moyen de passer en Angleterre ont forcé la police à intervenir, tandis que de violents affrontements ont eu lieu mercredi entre les forces de l'ordre et des centaines de migrants. Calais est confrontée à une forte augmentation du nombre de clandestins ces derniers mois. Selon la préfecture, entre 2000 et 2300 migrants se trouvent désormais dans la cité portuaire. Ils étaient 1500 à la fin de l'été.

EN SAVOIR + >> A Calais, des médiateurs pour calmer les rixes entre migrants

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter