A l'Assemblée, l'union nationale pour l’état d’urgence

DirectLCI
Les députés ont adopté presque à l'unanimité une prolongation de trois mois de l'état d'urgence. Six d'entre eux, à gauche, ont voté contre. Pour Noël Mamère, "il n'y a rien de plus dangereux que de restreindre les libertés dans l'émotion".Manuel Valls a rappelé le contexte de ce débat et a évoqué de nouvelles menaces : un risque d’armes chimiques ou bactériologiques. Pendant la séance, le Premier ministre a confirmé la mort d'Abaaoud lors de l'assaut. Le texte sera discuté ce vendredi au Sénat.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter