A l'Elysée, c'est l'heure des explications "post 49-3"

DirectLCI
Manuel Valls a été contraint de faire passer en force la loi Macron sur la croissance et l'activité devant le risque de voir les "frondeurs" du Parti socialiste torpiller un texte jugé crucial pour la crédibilité de sa politique économique. Au lendemain de cette décision "les ministres font le service après-vente pour tenter de masquer l'échec de la méthode", explique le journaliste Cyril Adrieaens.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter