Abandon de la déchéance de nationalité : la gauche et la droite se renvoient la balle

DirectLCI
Après quatre mois d'hésitations, la réforme de la constitution n'aura pas lieu. L'Assemblée nationale et le Sénat ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur un même texte. François Hollande a déploré "l'attitude de l'opposition". Or selon Pierre Lellouche, le président a fait "un coup politique" en profitant de la guerre contre le terrorisme.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter