Absences de Marine Le Pen à l'Assemblée : en fait, c'était "à cause de problèmes de dos"

MOT D'EXCUSE - Marine Le Pen a fait sa rentrée politique au 20Heures de TF1, jeudi soir, avant son premier meeting à Brachay (Haute-Marne). L'occasion pour l'ex-candidate du FN, qui se fait rare depuis sa défaite à la présidentielle, de justifier ses absences à la session parlementaire du mois d'août à l'Assemblée.

Voici un mois et demi que les Français ne l'avaient pas vue. Quatre mois après sa défaite à la présidentielle, Marine Le Pen, élue députée en juin à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), a enfin brisé le silence radio jeudi soir, invitée sur le plateau du JT de TF1.


L'occasion pour la présidente du FN de fournir quelques explications sur ses absences remarquées, notamment, début août à l'Assemblée, alors que les députés débattaient de la réforme cruciale du Code du travail. 

Marine Le Pen, questionnée sur cette longue absence, a ainsi expliqué qu'elle avait séché la fin de la session extraordinaire de l'Assemblée nationale pour des raisons de santé. 

Bon, je vais être obligée de vous dire que j'ai eu, et c'est ce que je partage avec François Fillon, des problèmes de dos qui m'ont forcée effectivement à me mettre au repos plus tôt"Marine Le Pen

Mais la députée du Pas-de-Calais relativise immédiatement. "Au-delà de ces considérations personnelles dont je suis obligée de me justifier, je tiens à dire que les députés du FN ont fait un gros travail et qu'ils sont classés parmi les 150 députés les plus actifs. Donc, nous faisons un travail remarquable". 


Son numéro 2 Florian Philippot,  en délicatesse avec une partie de la direction du FN, avait été beaucoup plus évasif quand David Pujadas lui avait posé, sur LCI, la question de l'absence prolongée de sa patronne. "Elle a pris des vacances, comme tout le monde", avait-il indiqué, invoquant la grande fatigue éprouvée par Marine Le Pen à la fin de la campagne. Dans Paris Match, mercredi, la présidente du FN n'avait pas évoqué son "problème de dos" mais qu'elle avait terminée la campagne "épuisée". Requinquée, elle sera samedi à Brachay (Haute-Marne), pour un meeting qui doit annoncer la "refondation" de son mouvement. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter