Abstention record aux élections régionales 2021 : comment l'expliquer ?

Abstention historique aux régionales : "Un échec de la classe politique à convaincre de l'intérêt de voter"

SONDAGE - L'abstention atteindrait entre 66,1% et 68,6% à l'issue des élections régionales. Selon une étude réalisée dimanche par Ifop-Fiducial pour TF1 & LCI, 40% des abstentionnistes considèrent que ce scrutin ne changera rien à leur situation personnelle.

Un désaveu historique. Avec un taux de 66%, l'abstention est la grande gagnante des régionales, qui se sont déroulées dimanche. Jamais dans l'histoire de la Ve République, les Français ne s'étaient aussi peu mobilisés pour des élections, hors référendum. Pourquoi les électeurs ont-ils boudé les urnes ? Eléments de réponse.  

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

Dans le détail, l'abstention atteindrait entre 66,1% et 68,6% selon les estimations des instituts de sondage, soit un record tous scrutins confondus en France hors référendum. Jusqu'à présent, l'abstention la plus élevée pour un premier tour des régionales datait de 2010 avec 53,67%. 

34% des électeurs ne votent pas pour manifester leur mécontentement

Selon une étude réalisée dimanche par Ifop-Fiducial pour TF1 & LCI, plusieurs raisons sont avancées par les électeurs. Ainsi, 40% des abstentionnistes interrogés considèrent comme déterminant dans leur choix le fait que ces élections ne changeront rien à leur situation personnelle. Second argument déterminant : 35% estiment que le scrutin ne changera rien à la situation de leur région. 

En vidéo

Pourquoi 2 électeurs sur 3 n'ont pas voté ?

Ils sont 34% à juger déterminant leur volonté de manifester leur mécontentement à l'égard des partis politiques. Autres raisons invoquées : parce qu'aucune liste ne représente leur idée (32%), que ces élections ne les intéressent pas (31%). Enfin, 9% jugent déterminants le fait qu'ils ne votent jamais.

Lire aussi

A noter que l'épidémie n'a eu quasiment aucun impact sur les électeurs. Seuls 8% expliquent leur choix de ne pas aller voter uniquement à cause des risques d'être infectés au bureau de vote. Ils sont également 17% à juger déterminant leur inquiétude par rapport à la progression de l'épidémie, raison pour laquelle ils ne sont pas allés voter.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

EN DIRECT - Covid-19 : la France repasse la barre des 1000 patients en réanimation

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 8e, après une belle journée en argent

Quarantaine pour les Français vaccinés en Angleterre : Beaune juge la mesure "discriminatoire"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.