Accepter d'autres candidats aurait transformer la primaire en "foire à n'importe quoi", selon Christophe Borgel

Politique
Christophe Borgel, président du comité d'organisation de la primaire de la gauche, était l'invité de Yves Calvi. Il justifie la candidature de Sylvia Pinel par son appartenance au PRG, membre de la Belle Allaince populaire. Accepter d'autres candidats comme Paul Larrouturou aurait conduit à un trop grand nombre de candidatures selon lui.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter