Accueil de migrants "seulement chrétiens" : plainte contre le maire de Charvieu-Chavagneux

Accueil de migrants "seulement chrétiens" : plainte contre le maire de Charvieu-Chavagneux

Politique
DirectLCI
SCANDALE - Après les déclarations de Gérard Dézempte, maire de Charvieu-Chavagneux qui s'est dit prêt à accueillir uniquement "des migrants chrétiens", SOS Racisme a décidé de porter plainte.

Une décision qui a choqué, mais totalement assumée. Accueillir des réfugiés, à la "condition expresse" qu’ils soient chrétiens, c’est la proposition adoptée à l’unanimité mardi par le conseil municipal de Charvieu-Chavagneux (Isère). La municipalité a assuré en effet "que les chrétiens ne mettent pas en danger la sécurité d'autrui, qu'ils n'attaquent pas les trains armés de kalachnikov, qu'ils n'abattent pas des journalistes réunis au sein de leur rédaction et qu'ils ne procèdent pas à la décapitation de leur patron comme nous l'avons vu à quelques kilomètres de notre commune".

Interrogé mercredi par metronews, Gérard Dézempte, maire de la ville, s'est défendu prétextant "qu'il avait des responsabilités à prendre" , à l'égard des Chrétiens d'Orient et d'Afrique. Choquée par ces propos, l'association SOS Racisme a annoncé mercredi dans un communiqué son intention de saisir la justice administrative "en référé afin de faire annuler cette délibération discriminatoire" et de déposer une plainte à l'encontre du conseil municipal "pour incitation à la haine raciale et à la discrimination".

Les Verts saisissent le Procureur de la République

Même son de cloche du côté des Verts qui ont également publié un communiqué sur leur site  : "Des élus d’Europe Ecologie Les Verts ont saisi ce jour le Procureur de la République pour dénoncer ces infractions, dont la discrimination et l’incitation à la haine en raison de la religion. Nous appelons à des sanctions exemplaires concernant des élus censés représenter les idéaux d’Egalité et de Fraternité de notre République."

Les élus locaux ont également réagi : "Europe Ecologie Les Verts de l’Isère a saisi ce jour le préfet de l’Isère pour obtenir la révocation du Maire de Charvieu-Chavagneux et de ses adjoints ayant voté cette délibération. Ils n’ont évidemment plus 'l’autorité morale nécessaire à l’exercice de leur mandat'. Nous demanderons par ailleurs l’annulation de cette délibération discriminatoire, contraire au principe de laïcité" précisent-ils. Le Parti socialiste s'est aussi indigné du "tri haineux qu'effectue M. Dézempte".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter