Accueil des migrants : "Les maires doivent garder leur sang-froid", estime le ministre de la Ville, Patrick Kanner

Politique
MATINALE - Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports était l’invité de LCI Matin. Interrogé par François-Xavier Ménage, le ministre s’est félicité du démantèlement de Calais, avant de revenir sur les quartiers dont la rénovation traîne.

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais "est une réussite" pour Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Invité de LCI Matin, il se félicite : "il y aura toujours des problèmes de migrants qui voudront passer en Angleterre, mais la concentration est terminée, 5600 personnes ont été mises à l’abri en trois jours." Le ministre de la Ville félicite également les maires qui ont accepté l’accueil de migrants. 


Quant à ceux qui refusent ces arrivées dont Michel Issert, le maire de Saint-Bauzille-de-Putois (Hérault) qui a annoncé sa démission pour protester contre la décision de l'Etat d'héberger prochainement 87 migrants dans cette petite commune cévenole de 1 800 habitants, il répond : "Ils ne doivent pas avoir peur. Les maires doivent garder leur sang-froid. La démission n’est pas la bonne réponse au regard d’un enjeu qui est assez supportable. Accueillir 15, 20 personnes dans une ville de 2000 habitants, ça ne me paraît pas insurmontable."

Lire aussi

Robert Ménard "ne fait pas honneur à la démocratie française"Patrick Kanner

En réponse à Robert Ménard, dont le conseil municipal de Béziers a voté pour la tenue d’un référendum sur l’accueil de réfugiés, Patrick Kanner a répondu qu’il était "un homme d’excès, qui ne fait pas honneur à la démocratie française" en étant sur le terrain "de l’exclusion, de la méfiance, de l’irrespect de tous ceux qui souffrent dans notre pays mais aussi au plan international", bien qu’il a été élu légitimement par la population. 

Faire voter les jeunes et rattraper le retard de la droite

Patrick Kanner a fait valoir qu'il fallait amener les jeunes habitants de quartiers défavorisés "à considérer que le vote est un élément majeur pour exprimer leur opinion, qu'elle soit positive ou négative." Interrogé par François-Xavier Ménage sur l’attente de ces jeunes quant au travail, il répond : "Les jeunes aujourd’hui en France sont moins au chômage qu’en septembre 2012, 527.700 en septembre 2014 contre 491.000 en septembre 2016", précise-t-il. Le ministre de la Ville ajoute qu’il faut "continuer le travail qui est le nôtre : la croissance, la création d’emplois, des moyens particuliers pour les jeunes : prioriser les quartiers."


Concernant les 5 milliards d’euros investis dans la rénovation urbaine d’ici à 2024, Patrick Kanner détaille qu’ils vont servir à la rénovation de logements, mais aussi la création d’équipements collectifs "qui sont nécessaires comme des écoles, des équipements sportifs, culturels, de loisirs." Et d'ajouter : "Nous rattrapons le retard terrible accumulé par la droite dans les quartiers. Mais aujourd'hui l'Etat reprend ses quartiers", a conclu le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, qui a rappelé que le désenclavement de Clichy-sous-Bois-Montfermeil  grâce au tramway T4, annoncé par Jacques Chirac en 2005, venait de voir sa première pierre posée la semaine passée par Valérie Pécresse. 

En vidéo

Patrick Kanner : "L'Etat est en train de rattraper un retard terrible" dans les quartiers

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter