Quand Patrick Balkany oubliait 3500 euros dans les poches de son costume déposé au pressing

Quand Patrick Balkany oubliait 3500 euros dans les poches de son costume déposé au pressing

Politique
DirectLCI
ARGENT - Liasses de billets de 500 euros, argent liquide dans les poches de peignoir... : le témoignage d'une ancienne employée des époux Balkany révèle l'abondance d'argent liquide qui circulait chez le couple, alors que le Parquet national financier a demandé son renvoi devant le tribunal correctionnel notamment pour blanchiment de fraude fiscale aggravée.

Le 21 juillet, le Parquet national financier a requis le renvoi devant le tribunal correctionnel des époux Balkany, notamment pour "blanchiment de fraude fiscale aggravée" et "déclaration incomplète ou mensongère". Le maire de Levallois-Perret et son épouse, également sa première adjointe, sont soupçonnés d’avoir dissimulé au fisc plusieurs millions d’euros. 


Dans son ordonnance, l’accusation relaye le témoignage d’une ancienne employée de maison, au service des Balkany dans leur propriété du Moulin de Cossy à Giverny (Eure). Révélé mercredi soir par L’Obs, il montre que le couple avait toujours sur lui beaucoup de liquide, des liasses de billets de 500 euros, dont l’origine était inconnue. L’ancienne employée explique : "Monsieur Balkany arrivait au Moulin avec son attaché-case et sortait une enveloppe marron assez épaisse qu’il emmenait directement dans son coffre au premier étage". "Je ne sais pas d’où provenait ces espèces" a dit aux enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales celle qui était payée 2000 euros en liquide en plus de son salaire mensuel de 1658 euros.

En vidéo

VIDÉO - Quand Emmanuel Macron surnormme François Fillon "François Balkany"

Il avait même régulièrement des espèces dans les poches de son peignoir"Ancienne employée des époux Balkany

"J’ai le souvenir d’avoir, par curiosité, compté une liasse de billet qui était sur le bureau de leur chambre" a-t-elle également déclaré. "Il y avait 8000 euros. C’était son argent de poche. Il avait même régulièrement des espèces dans les poches de son peignoir."


Le responsable d’un pressing proche de la commune de Giverny a lui aussi témoigné, et a révélé qu’un jour le couple avait oublié sept billets de 500 euros dans la poche d’un costume. La responsable d’un centre commercial explique elle qu’Isabelle Balkany venait faire du change régulièrement, les billets de 500 euros étant impossible à écouler dans les commerces.


Les magistrats soupçonnent le couple d’avoir eu recours à des montages via des sociétés écrans à l’étranger pour dissimuler au fisc l’existence de deux de leurs villas, un riad à Marrakech et une villa à Saint-Martin. Les investigations ouvertes depuis le mois de décembre ont permis de montrer la création d’au moins sept sociétés et fondations offshore créées entre 1986 et 2014 dans plusieurs paradis fiscaux. Ils pensent aussi que c’est pour cacher ces actes de corruption que le riad aurait été acheté via des sociétés offshore. Le parquet estime que le montant des avoirs concernés par le blanchiment s’élève à au moins 13 millions d’euros.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter