"Acharnement judiciaire" : Sarkozy et les Français ne sont (vraiment) pas d'accord

"Acharnement judiciaire" : Sarkozy et les Français ne sont (vraiment) pas d'accord

SONDAGE EXCLUSIF - Malgré la ligne de défense adoptée par Nicolas Sarkozy sur les affaires dans chacune de ses apparitions publiques, les Français sont 62% à juger qu'il n'est pas victime d'acharnement judiciaire. Interrogé par metronews, son entourage n'en démord pas.

Nicolas Sarkozy est largement contredit. Selon notre sondage exclusif metronews-CLAI-LCI réalisé par OpinionWay , 62% des Français pensent que le candidat à la présidence de l'UMP n'est pas victime d'acharnement judiciaire. Et pourtant, l'ancien Président, comme son entourage, ne cesse de marteler le contraire.

En Savoir + >> Sarkozy honnête ? Seuls 20% des Français le pensent

A longueur d'intervention publique, Nicolas Sarkozy ne cesse de se poser en victime "d'injustice", soit de l'acharnement de certains juges, soit de la part de l'actuel pouvoir politique. Cernés dans plus de sept affaires (Karachi, Tapie, financement libyen supposé pour sa campagne de 2007, écoutes téléphoniques, sondages élyséens, Bygmalion...), l'ancien hôte de l'Elysée prend systématiquement en exemple l'affaire du mur des cons  du Syndicat de la magistrature pour rendre son innocence évidente. "Quand je me suis vu sur le mur des cons en tête de gondole, je me suis dit qu’il y avait un problème", a-t-il encore rappelé lors de son meeting lundi dernier à Vélizy (Yvelines).

"Ce n'est pas un plan de communication adopté par Nicolas Sarkozy"

"Se dire victime d'acharnement judiciaire, ce n'est pas un plan de communication adopté par Nicolas Sarkozy, ni une posture. Mais, il considère que face à toutes ces attaques, il a le droit de se défendre", rétorque son entourage auprès de metronews. Quitte à laisser penser qu'il est victime d'un complot ? "Mais il se défend simplement. Vous trouvez normal qu'un quotidien du soir (le journal Le Monde, ndlr) fasse deux jours d'affilée sa Une sur les affaires censées le mettre en cause ?", interroge un autre proche de l'ancien Président. En écho, et face à des partisans forcément acquis à sa cause, le principal intéressé n'hésite pas, lui, à grossir le trait. ''Qui va me rendre mon honneur ?'', a-t-il ainsi lancé en meeting à Troyes, le 2 octobre dernier.

En Savoir + >> Retour de Nicolas Sarkozy : ces 9 affaires qui pourraient le freiner

Les Français par les urnes, espèrent ses soutiens. ''Ce sera une force pour Nicolas Sarkozy auprès des Français. Finalement, jamais quelqu’un n’aura été autant examiné et finalement aussi transparent", théorise Brice Hortefeux. D'autres vont encore plus loin. "D'après ce sondage, j'en déduis simplement que 62% des Français se trompent", s'agace auprès de metronews Henri Guaino. "Même le pire criminel du monde n'en subit pas autant. Il y a une dérive judiciaire manifeste dont est victime Nicolas Sarkozy", charge encore le député UMP, quand d'autres, comme Eric Woeth prédit qu'à l'avenir,  les moyens mis en œuvre pour essayer de l’abattre seront de plus en plus lourds." Autant d'arguments et de supputations répétés avec force, mais qui, pour l'heure, ne vont pas de pair avec un sentiment majoritaire dans l'opinion publique.

> Voir ici notre sondage dans le détail

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.