Brigitte Macron fait part de "toute sa solidarité" à Adèle Haenel

Politique

SOUTIEN - La Première dame a apporté son soutien à l'actrice aux deux Césars, qui accuse le réalisateur Christophe Ruggia d'attouchements sexuels lorsqu'elle était mineure.

"Tous ceux qui parlent ont du courage" : c’est par ces mots que Brigitte Macron a tenu ce jeudi à apporter son soutien à Adèle Haenel, qui accuse le réalisateur Christophe Ruggia de harcèlement et d'agresion sexuelle quand elle était âgée de 12 à 15 ans. 

Lire aussi

"Je veux lui dire toute notre solidarité et reconnaissance"

La Première dame a ainsi confié, au micro de RTL, qu’elle voulait montrer son "immense respect" pour toutes celles qui "parlent", comme l’a fait l’actrice française. Encore faut-il désormais "voir la réponse" à apporter à ce type de révélations, rappelle Brigitte Macron. Pour le moment, la comédienne aux deux Césars n’a pas porté plainte. Mais le parquet de Paris a ouvert une enquête, afin de trancher la très épineuse question de la prescription des faits.

Le réalisateur lui, nie les accusations dont il fait l'objet tout en reconnaissant avoir eu une "emprise" sur celle qui était alors pré-adolescente. Dans un droit de réponse, celui qui est désormais radié de la Société des réalisateurs a cependant présenté ses excuses.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter